Dr Ousmane Kaba se lâche : « On ne peut pas demander un troisième mandat alors que les deux premiers n’ont été que des échecs »

La mouvance présidentielle est à pied d’œuvre pour une nouvelle constitution. Depuis un bon moment, elle a entrepris une série de manifestations à l’intérieur du pays pour faire adhérer les populations à son projet d’un mandat de plus pour Alpha Condé.

Selon Dr Ousmane Kaba, membre du FNDC, la “campagne” de la Haute Guinée n’aura été qu’un échec à cause de la faible mobilisation des populations de la région.

Le weekend dernier, les soutiens d’Alpha Condé dont des membres du gouvernement et plusieurs ressortissants de la Haute Guinée ont rallié cette région pour faire adhérer les populations de Kankan et Siguiri à la cause du projet d’une nouvelle constitution.

De l’avis de Dr Ousmane Kaba, malgré l’utilisation abusive des moyens de l’Etat, l’opération de charme de la mouvance présidentielle n’a pas été une grande réussite.

« Sur la question, ce n’est pas un sentiment mais plutôt un fait réel qui s’est passé à Kankan ce week-end. Ils n’ont même pas pu mobiliser les partisans du troisième mandat. Ils ont menacé les enseignants, quelques uns sont venus même pas la totalité des enseignants et élèves, et tout le monde avait la mine d’enterrement parce que ça été un échec total. Mais ce constat ce n’est pas seulement qu’à Kankan car s’était la même chose à Siguiri. Là, ils ont essayé d’aller au grand stade, ça ne marchait pas. Ils se sont repliés sur un petit terrain. Ils ont même envoyé un chanteur de Bamako qui n’a pas répondu à leur appel. A Mandiana, s’était la même chose car ils n’ont pas pu avoir des conducteurs de taxi-moto. C’est catastrophique pour une mouvance qui prétend avoir la légitimité mais je ne suis pas du tout étonné », a déclaré le président du PADES ce lundi chez nos confrères des Grandes Gueules.

Sur les raisons de cet échec de la mouvance présidentielle en termes de mobilisation des populations autour du projet de révision de la constitution, l’opposant au régime d’Alpha Condé, explique : « Ce sont les faits du gouvernement qui sont à la base de ce manque d’intérêt des citoyens à ce projet suicidaire. Rappelez vous que le gouvernement à promis beaucoup de chose aux populations de cette région et que rien n’a été réalisé. Dans cette partie de la Guinée il n’ya ni route et le projet de construction du chemin de fer qui a été lancé sous la transition a été saboté. Il n’ya pas d’électricité et tous les jeunes sont au chômage. Donc, il y’a des vraies raisons qui expliquent ce manque de mobilisation ».

Pour Dr Kaba, on ne peut pas demander aux citoyens d’aller à un troisième mandat alors que les deux premiers n’ont été que des échecs. «On a la même situation à N’Zérékoré où le gouverneur et le préfet sont obligés de menacer les militants du Front National pour la Défense de la Constitution et les interdir de manifester. Ce qui est d’ailleurs contraire a ce qui a été annoncé par le gouvernement à savoir un débat national autour du fameux projet de révision de la constitution », déplore le patron du PADES.

Quand aux rumeurs pour son éventuel retour au sein du gouvernement, Dr Ousmane Kaba tranche en ces termes : « Quoi qu’il arrive, je dis avec un ‘’Non’’ plus qu’au majuscule d’appartenir à ce gouvernement ».

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :