Dr Faya réagit au “fameux” plan de riposte économique du gouvernement au COVID-19

Le fameux plan de redressement socio-économique proposé par le gouvernement guinéen à la pandémie du Coronavirus qui continue son expansion en Guinée, est largement décrié au sein de l’opinion nationale.

Environ 3 000 milliards de francs guinéens, ce plan de riposte économique comprend 30 mesures spécifiques dont entre autres la prise en charge par l’État des factures d’eau et d’électricité, la gratuité des transports publics en l’occurrence les bus et trains pour une période de 3 mois à compter de ce mois d’avril et le blocus des loyers sur les bâtiments publics et privés d’avril à décembre 2020.

Pour le président du Bloc Libéral, ce plan n’aura aucun impact positif sur la vie des guinéens durement touchés par la crise sanitaire.

Selon Dr Faya Lansana Millimono, ces mesures d’accompagnement sont plutôt pour le titre.

« Ceux qui ont le courant et ceux qui ont l’eau potable en Guinée à peine ça fait 5% de la population. Ceux qui ont le courant, ceux qui ont l’eau potable, ceux qui ont ces denrées rares, en majorité c’est eux qui volent dans le gouvernement l’argent public. Quand on dit le transport public est gratuit, de qui on se moque ? Où se trouve le transport public même ? C’est assuré par combien de bus ? Combien de trains ? C’est pour dire, c’est-à-dire c’est pour le titre », dénonce Faya Lansana Millimono.

« S’il y a une mesure qui peut aider la population dans son ensemble parce que chacun de nous vit des biens et services qui nous arrivent ou auxquels nous arrivons par le biais du transport, donc c’est le transport qui est un secteur névralgique. Aujourd’hui le gouvernement vole l’argent desparticuliers, et même des plus pauvres parce que le prix du baril sur le marché international c’est autour de 20 dollars aujourd’hui. Quand on dit ‘’ne payez plus de loyer’’, oui pour le secteur public, pour ceux qui sont dans les quelques rares édifices publics, ça ne fait même pas 0,005% de la population. Ils ont prévu une
mesure pour aider les propriétaires d’édifices privés ? C’est vraiment du non-sens », a laissé entendre Dr Faya Millimono.

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :