Dr Edouard Zoutomou invite Alpha Condé à donner des signaux forts pour un véritable dialogue…

0
171

S’exprimant sur l’incarcération des opposants en Guinée, Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, estime que cet état de fait est le résultat d’un manque d’état de droit dans le pays. Pour le président du parti Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP) : « Ces cadres de l’opposition et leader de la société civile sont simplement arrêtés à cause de leurs opinions politiques. Mais tout ceci est en rapport avec le troisième mandat et les élections passées. Aujourd’hui, on essaye de museler autant que possible l’opposition. Nous pensons que ça ne se devrait pas dans notre pays après tout le sacrifice du peuple pour l’encrage de la démocratie », déplore-t-il.

Mais, précise-t-il, cette chasse aux sorcières n’est guère une surprise : « La Guinée est désormais dans une dictature. Sinon l’Etat n’a nullement besoin d’incarcérer des gens pour leurs opinions, en violation flagrante de nos lois. Et tant que la justice est soumise à la volonté du pouvoir exécutif, on ne peut s’attendre à une véritable démocratie dans notre pays ».     

Parlant de la résurgence de la maladie à virus Ebola en Guinée, Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, estime que la réapparition de la fièvre mortelle mérite des interrogations.

« La coïncidence de la résurgence du virus Ebola et la crise sanitaire liée au Coronavirus avec beaucoup d’observations qui ont été faites, il y a pas mal des d’interrogations sur ce qui se passe dans notre pays. D’abord en ce qui concerne le virus, on avait sous la main des vaccins mais périmés. Ce qui montre que l’Etat n’a pas un sens de responsabilité vis-à-vis de ses populations. Sinon, si on a pris la peine de garder les vaccins, on devrait s’assurer que ces vaccins étaient dans un bon état. Mais hélas… »

Par ailleurs, pour  une sortie de crise politique en Guinée, le candidat recalé de la présidentielle du 18 octobre dernier invite, « Le chef de l’Etat à donner des signaux forts pour la relance d’un véritable dialogue social et politique ». 

Mohamed Barry

Laisser un commentaire