Directeur de campagne de KPC à la présidence de la FGF, Mathurin Bangoura s’explique

Avec la réouverture des candidatures pour le poste de président de la Fédération Guinéenne de Football, Mathurin Bangoura, président de la ligue guinéenne de football professionnel devient le directeur de campagne de celui qui revient dans la course après avoir retiré sa candidature.

  Interrogé sur la question  dans nostalgie sports ce lundi, le président du club Industriel de Kamsar, considéré pour beaucoup dans ledit milieu comme médiateur n’a pas hésité de donner les principales raisons de sa décision :

«  Ce n’est pas parce que j’ai été médiateur que je ne dois pas être directeur de campagne.  Écoutez, c’est moi qui ai fait plier KPC quand il s’agissait de sa candidature à la fédération guinéenne de football. On s’était  mis d’accord, nous nous sommes dit il fallait accorder un deuxième mandat de 4 ans  à Antonio Souaré. Ce n’est un secret pour personne,  pour ceux qui suivent ce football.  La démarche a été difficile, mais nous sommes parvenus à faire plier Kerfalla   KPC.  Il a fait une sortie au cours de laquelle il a dit qu’il avait  souhaité que je me porte candidat et qu’il allait mettre  les moyens à ma disposition et être mon directeur de campagne,  je lui ai dit que cela ne m’intéressait pas. Donnons la possibilité à Antonio Souaré que ça soit lui qui fait le deuxième mandat.  Alors de négociations en négociations   le monsieur m’a accepté,  obéi et respecté.  Il m’a dit avec tout ce qu’on a fait, il retire sa candidature et va laisser la possibilité au  président Antonio de  partir. On a fait un entretien à trois où le linge sale a été lavé, on était dans cette logique. Alors  avec la situation qui prévaut aujourd’hui,  nous nous sommes dit qu’il fallait repartir sur de nouvelles bases. Les commissions se sont réunies,  c’est à dire la commission électorale et la Commission de recours   électoral pour dire que la candidature de Bouba Try est rejetée.  Nous nous sommes accordés en prélude de ce qui allait arriver de préparer quelqu’un,  dès l’instant que KPC avait accepté de se retirer au profit d’Antonio Souaré et j’ai voulu que ça soit lui qu’on présente comme candidat.  Moi je n’ai rien contre aucun candidat,  que ça soit AKB ou Souleymane Chérif. Ce sont des frères, même s’il n’y avait que Kerfalla KPC comme unique candidat,  j’allais me présenter comme son directeur de campagne comme je le fais maintenant.  Nous sommes en Afrique, quelqu’un qui a tout accepté pour toi, il faut savoir lui rendre la monnaie », a justifié  le directeur de campagne du candidat Kerfalla KPC à la présidence de la FEGUIFFOT. 

Mathé Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :