Déguerpissement à Kaporo Rail: quel sera le sort des habitants de cette localité ?

Fortement mobilisés ce samedi 23 février chez le chef de quartier de la localité, les habitants de Kaporo Rail, une localité victime du déguerpissement lancé par le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire, ont lancé un message fort au chef de l’État, père de la Nation. 

En ‘’violation flagrante’’ d’une convention entre les autorités administratives et locales, Fatoumata Binta Camara Résidente dans ce quartier depuis plus de 50ans demande de l’aide au Président de la République « nous sommes là aujourd’hui pour dire à l’État de nous aider, il nous ont promis que personne n’allait quitter les lieux après une réunion entre les représentants de l’État et le chef de quartier, mais aujourd’hui cette convention est violée, nos maisons sont toutes ciblées, nos enfants sont en train d’étudier, nous avons perdu nos maris, nous ne connaissons pas un autre que président le Pr. Alpha Condé, il n’a qu’à nous aider pourque nous puissions rester ici et que nos enfants puissent étudier, nous avons pas où aller » lance-t-elle.

Soutenu par le chef de quartier Elhadj Alpha Mamadou Saliou Barry dit être surpris de ce déguerpissement « je suis encore un peu surpris du fait que je me rappelle en 2016 on avait reçu le Président de la République le Pr. Alpha Condé c’était à l’occasion de la pause de la première pierre dans la zone dénommée plateau Koloma, il nous a laissé entendre que vraiment en 98 si il y’a eu démolition c’est arbitraire, il n’était pas partant pour la cause de laquelle on a démoli Kaporo. Il nous a demandé pardon tout en nous disant que personne désormais ne serait déguerpi sans qu’il ne soit dédommagé,et même ceux qui ont été victimes seront dédommagés, donc si maintenant on voit les mêmes autorités moi je ne pense pas que cela soit le consentement du Président » déplore le chef de quartier.

Ce déguerpissement étant une préoccupation de tous, Aboubacar Baldé chargé de communication de la cellule de veille citoyen de la commune de Ratoma un démembrement de la PCUD, demande à ce que les victimes soient rétablis dans leur droit « aujourd’hui ce qui se passe dans la commune de Ratoma précisément dans le quartier Kaporo Rail, est une préoccupation aussi de la société civile, ce que nous demandons à la population de Kaporo Rail c’est d’être unie et demander au gouvernement que nous appartenons à l’État donc avant de déguerpir, de dédommager d’abord les gens ou de montrer où aller » lance-t-il.

À noter que les attentions de donation datant de 1966 ont été mises à la disposition de la presse. 

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :