Décès du ‘’griot électrique’’ : « Une icône comme Mory Kanté devrait être célébrer sur les plus grandes scènes de la Guinée… »

Alors que l’opinion reste sous le choc, l’artiste guinéen Mory Kanté décédé le vendredi 22 mai 2020 à Conakry des suites de maladie, a été inhumé ce mardi 26 mai 2020 dans la stricte intimité.

Pourtant, les enfants de l’auteur du Tube Yéké Yéké devenu un hymne sinon une légende musicale mondiale souhaitent à ce que les obsèques de leur défunt père soient reportées à une date ultérieure. Mais le ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique a indiqué que cela n’est pas possible à cause des exigences sanitaires liées à la Covid-19.

Les larmes aux yeux, Sayon Bamba directrice de l’Agence guinéenne des spectacles qui peine à s’exprimé sur la disparition de Mory Kanté témoigne :

« Je suis choqué pas seulement entant que directrice de l’AGS, mais entant que fille de Mory Kanté. Il y a deux mois et demi il a envoyé des émissaires au bureau composés de son fils Balla Kanté. On a eu à faire des séances de travail  sur le projet d’hommage rendu à Mory Kanté à l’espace culturel qui porte son nom ‘’Morykantéah sis à Kipé.  Je lui ai dit que son nom dépassait le cadre de cet espace et qu’une icône comme Mory Kanté devrait être célébrer  sur les plus grandes scènes de la Guinée. Mais il s’est avéré qu’on ne pouvait pas faire de spectacle au mois d’avril à cause de la pandémie Covid-19. Nous étions dans cette attente celui de lui rendre ce vibrant hommage… Mory Kanté a été quelqu’un qui a vendu l’image de la Guinée partout dans le monde. Mory Kanté fut l’un de nos meilleures ambassadeur de la Guinée à travers le monde » a raconté la directrice de l’AGS chez confrères d’Espace FM.   

Mohamed Barry  

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :