Crise postélectorale : Le Barreau de Guinée s’inquiète et interpelle l’État et les acteurs politiques

0
468

La situation politique de la Guinée marquée ces derniers temps par les violences, préoccupe le Barreau de Guinée. Ce mardi 27 octobre 2020, le Conseil de l’Ordre s’est réuni pour discuter cette actualité brûlante notamment la crise postélectorale.

Au cours de cette réunion, le Barreau de Guinée  a fait une déclaration dans laquelle il interpelle les pouvoirs publics et les acteurs politiques du pays.

Nous vous invitons à lire la déclaration complète ci-dessous

DECLARATION DU BARREAU DE GUINEE RELATIVEMENT A LA SITUATION POLITICO SOCIALE EN GUINEE A

L’OCCASION DU SCRUTION PRESIDENTIEL DU 18/10/2020

Le Barreau de Guinée, sentinelle de l’Etat de droit, de la défense des droits humains et des libertés publiques observe depuis quelques jours une recrudescence de violence dans le pays.

Ne pouvant se taire, puisse qu’il ne neut pas se taire, son organe  représentatif, le Conseil de l’Ordre s’est donc réuni ce  jour 26/10/2020, sous la Présidence de Monsieur le BATONNIER  pour  examiner la situation qui prévaut aujourd’hui.

A ce sujet:

Le Barreau de Guinée a observé que malgré l’atmosphere très tendue qui a précédé la tenue des élections présidentielles du 18

Octobre 2020, l’évènement lui-même s’est déroulé dans le calme, la paix et la tranquillité.

Les citoyens se sont massivement rendus dans les bureaux de vote et ont sans difficultés accompli leurs devoirs citoyens de vote.

Tout paraissait partir sous de bonnes auspices sauf que soudainement tout a basculé dans une violence inouïe, inutile et malheureusement préjudiciable à l’équilibre social déjà  profondément affecté.

Sans parti pris dans le débat politique relativement à la victoire d’un camp ou d’un autre qui met en face les volontés engagées

des acteurs politiques et qui participent en temps normal d’un débat contradictoire utile en democralie, le Barreau de Guinée

s’inquiète et interpelle.

Le Barreau de Guinee appelle les pouvoirs publics à veiller a ce

qu’aucune action de maintien de l’ordre ne vienne à se transformer en des actions « de violence légale » sur le terrain,

tourner contre des citoyens déterminés à se faire entendre pacifiquement.

Le Barreau interpelle les garants de nos libertés fondamentales

(Juges, procureurs, officiers et agents de la police Judiciaire) et les exhorte à prendre leurs responsabilités en toute  impartialité afin de s’assurer du respect strict de nos lois dans le

cadre de ces élections et des malheureux évènements qui en découlent actuellement.

Le Barreau de Guinée rappelle son attachement à la liberté de manifester comme mode d’expression du citoyen.

Le Barreau de Guinée rappelle l’obligation de tous les Etats conformément à la Charte des Nations Unis de développer et

encourager le respect des droits de I’homme et des libertés fondamentales de tous les citoyens.

Le Barreau de Guinée appelle les acteurs de tous les bords à la retenue, à tempérer leurs propos et à éviter d’attiser la haine

entre les communautés.

Le Barreau de Guinée les exhorte à privilégier la voie légale pour le règlement de tout contentieux qui rėsulterait du présent scrutin

électoral.

Le Barreau de Guinee invite les aceurs politiques a garder en tête que nous sommes avant tout des Guineens et ce de quelque

bord que nous soyons. Nous ne devons pas jeter à vau l’eau, nos valeurs, notre éducation et notre sens du vivre ensemble qui sont

les fondements même de notre nation.

Le Barreau de Guinée incite de maniere insistante les acteurs politiques de tous les bords au diaiogue et à l’expression de leurs

opinions de maniere légale et non violente

Le Barreau de Guinée rappelle sa ferme adhésion à l’Etat de droit, à la démocratie et à la justice qui doit s’appliquer en tout temps et en tous lieux sans aucue considération.

Le Barreau de Guinée, regrettant les morts et les blessures de personnes innocentes survenues à l’occasion des manifestations

politiques et publiques, s’incline devant la la mémoire des personnes tuées, souhaite prompt rétablissement aux blessés, appelleà l’ouverture immédiate d’enquêtes et informations judiciaires en vue de situer les responsabilités de quelque nature et toutes les personnes impliquées ou susceptibles de l’être.

Le Barreau comme toujours se tient à la disposition de l’ensemble des partis politiques, publiques, et de la société civile pour entamer à la première demande, quelques initiatives de dialogue et/ou échanges dans le cadre de négociations conformes aux vertus républicaines.

 disposition de lensemble

Le Barreau de Guinée engage les pouvoirs publics à favoriser ce dialogue citoyen et responsable dans un climat apaisé.

Pour le Barreau de Guinée.

Conakry le 27 octobre 202O

LE BATONNIER Djibril Kouyaté.

Laisser un commentaire