Crise politique: Le GNRE exprime son inquiétude et appelle à la paix

Depuis le mois de juin 2019, cette date qui marque le début des manifestations contre le projet de nouvelle constitution, Le Groupe National de Réponse Électorale(GNRE)a mis en place un comité en rapport avec des moniteurs dans les zones à risque à Conakry et à l’intérieur du pays. Après avoir analysé les informations et des rapports recueillis par ce comité, le Groupe Nationale de Réponse Électorale s’est réuni afin de faire des recommandations dans le cadre de la paix aux acteurs socio-politiques du pays.

Ces recommandations ont été faites au cours d’un point de presse, ce samedi 01 février 2020 dans un réceptif hôtelier de la place.
« Le Groupe National de Réponse Electorale demande aux acteurs socio-politiques de prendre des dispositions utiles afin de promouvoir la concertation et le dialogue pour éviter des manifestations avec une extrême violence que nous constatons. Le GNRE exprime son inquiétude face à cette situation et appelle au calme, au dialogue et à la sérénité des acteurs sociaux politiques du pays. Car cette situation pourrait remettre en cause les acquis démocratiques obtenus à travers une longue lutte », a lancé Madame Souaré Bintou Kouyate, vice-présidente du GNRE, avant d’ajouter: « Les autorités, les institutions républicaines et les acteurs socio-politiques doivent faire preuve de patriotisme, de proactivite et de responsabilité dans les recherches de solution ».

Par la même occasion, le GNRE rappelle au gouvernement et à la CENI que l’organisation d’élections est certes importante, mais la préservation de la vie humaine, de la paix sociale et de la stabilité du pays le sont encore plus. C’est pourquoi, le groupe a rrappelé que les leaders du FNDC ont le droit d’exercer leur droit de manifestation et de rassemblement de manière pacifique.

« De ce fait, le GNRE appelle le FNDC à une prise de mesure appropriée pour l’encadrement des manifestations de manière à éviter tout acte portant atteinte à l’intégrité physique, aux biens publics, privés des citoyens »

Le groupe a aussi salué les initiatives déjà en cours pour aplanir les divergences et a demandé l’ouverture rapide d’un couloir de négociation entre les acteurs pour une paix durable dans le pays, et a exhorté les leaders du FNDC à accepter de venir autour de la table de négociation afin de privilégier le dialogue avec le gouvernement pour une issue favorable allant dans l’intérêt de tous

Le Groupe National de Réponse Electorale en Guinée a pour objectif principal de discuter, d’élaborer et de recommander des stratégies de réponse aux risques de violences liées aux élections législatives et les présidentielles en 2020 en rapport avec les lois électorales, la sécurité humaine, l’éthique et les bonnes pratiques en vigueur en Guinée.

Mouctar Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :