Crise malienne : Entre le marteau et l’enclume, le président IBK peut-il sortir par la grande porte ?

Sans doute, le président malien Ibrahima Boubacar Keita, fait face aujourd’hui à la pire crise depuis son accession à la magistrature suprême de son pays. Une frange importante de la population exige dorénavant son départ pur et simple au pouvoir. Les dernières manifestations qu’a connues le pays ont été sanglantes : pertes en vies humaines, Assemblée nationale attaquée ou encore le média d’État pris pour cible. Partir ou rester, IBK a-t-il une seconde chance pour sortir par la grande porte ?

Vraisemblablement, aucune des annonces faites par le chef d’État du Mali ne semble freiner les manifestations. Le premier responsable du pays a, à plusieurs reprises, rencontré des organisations en vue de décrisper le climat socio-politique sans succès pour le moment. Un fait à ne pas négliger dans cette contestation, c’est l’engagement des religieux notamment, l’imam Dicko, qui est devenu ces dernières semaines, une figure importante des manifestations dans le pays.

Déjà, l’on fait état de 4 morts et plus de 70 personnes blessées sans compter des dégâts matériels importants.

 Les cas Blaise Compaoré du Burkina Faso et Abdel Aziz Bouteflika de L’Algérie, doivent-ils donner de leçons au président IBK ? Cela semble être une évidence à l’allure où vont les choses au Mali. Ces deux présidents n’ont pas pu résister à la colère de leur peuple. Le premier se trouve en exil jusqu’à présent en France, tandis-que le second vit  dans son pays mais, ne le dirige plus. Au début des insurrections dans ces deux pays, Compaoré et Bouteflika voulaient s’accrocher au pouvoir contre la volonté de leurs populations, malheureusement, ils sont sortis par la petite porte.

IBK doit-il partir à temps avant qu’il ne soit trop tard ? Ce qui reste clair, il a du pain sur la planche, à lui donc de jouer le jeu. «  La démocratie est le pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple », disait l’ancien président des États-Unis, Abraham Lincoln.

Mohamed Lamine Souaré

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :