Course présidence Féguifoot : KPC, un candidat aux mains propres !

Qu’il soit compris! A son arrivée à la tête de la Ligue guinéenne de football professionnel, LGFP en Février 2017, Kerfalla Camara KPC, avait pris plusieurs mesures restrictives entrant dans le cadre du développement et de l’innovation de la structure, notamment la hausse des primes de match des arbitres de 600.000 GNF à 1.200.000 GNF, la rénovation complète du bâtiment abritant le siège de l’institution coutant des milliards de Francs Guinéens et autres.

Cependant, comme tout le monde le sait, quand une personne avertie accepte de venir à la tête d’une instance footballistique nationale comme la Ligue guinéenne de football, elle vient toujours avec ses idées et ses réformes qu’elle a envie de mettre en place, pour essayer de faire avancer les choses.

Et, c’est ce que le président KPC avait voulu faire en étant président de la LGFP.  Il voulait que son institution ait un droit de regard sur l’octroi des licences des joueurs aux clubs.  Parce qu’après des constats et des enquêtes réalisées sur le terrain, l’on s’était rendu-compte que certains clubs de Ligue 1 avaient plus de 35 licences, qui étaient le nombre règlementaire.  En vain ! La suite, tout le monde connaît.

A l’époque, la Féguifoot s’était opposée à cette idée. Dans la même lancée, le président KPC voulait également à ce que la LGFP ait son mot à dire sur les choix des arbitres concernant les matchs à tension des compétitions locales.

Là aussi, notre instance footballistique a catégoriquement refusé cette doléance. Ce qui devrait arriver, arriva ! Après maintes réflexions, et sachant surtout qu’il ne pourra pas faire grand-chose, parce que bloqué, M. Kerfalla Camara KPC démissionne de la présidence de la Ligue guinéenne de football.

En effet, contrairement à ce qui se dit dans la presse et sur les réseaux sociaux dans le mauvais sens ces derniers temps sur le président KPC et ses amis, les gens doivent comprendre que personne ne pourra les détourner de leur chemin qui est celui de changer la donne au sommet du football guinéen.

Comme nous l’avons signifié, pour votre information, le candidat KPC ne doit à personne dans ce pays. Au contraire, les gens le doivent en retour. Donc, que cela soit comprise. Que les détracteurs se taisent s’ils n’ont aucun bilan à présenter de leur candidat. Alors, que personne n’envoie du discrédit à la candidature de KPC. En tout cas, si vous avez des choses à dire, c’est de dénoncer la très honteuse affaire des cadets guinéens suspendus pour deux éditions à cause des fautes administratives plus précisément des fraudes sur les âges de deux joueurs qui ont été également suspendus pour deux ans.

En attendant de continuer à dresser le bilan extraordinairement catastrophique de votre président qui est déjà hors course, nous voulons vous dire que l’heure du changement a indéniablement sonné. Wassalam!

Cellule de communication

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :