Cour suprême : Le délibéré dans l’affaire Ismael Nanfo Diaby attendu le 1er juillet

L’interdiction faite au prédicateur Ismael Nanfo Diaby par le Secrétariat Général des Affaire religieuses est attaquée devant la chambre administrative de la cour suprême. Le procès a été ouvert ce jeudi 24 juin.

A l’ouverture de l’audience Me Salif Beavogui a demandé la suspension de la décision du Secrétariat des Affaires Religieuses.

« Sur la base de cette décision administrative, M. Nanfo Diaby est persécuté, intimidé, ses biens détruit. La preuve est qu’il est même privé de sa liberté », déplore Me Beavogui avant de poursuivre :

« Cette décision viole les articles 1, 11 de la constitution guinéenne. La Guinée est une république indépendante, souveraine, unitaire, laïc. Donc il n y a pas de raison qui puisse justifier la violation de ce principe », martèle l’avocat.

Le fond du dossier sera jugé le 1er juillet prochain.

Alhassane Camara

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :