Coup d’Etat : Des femmes de Boké félicitent le CNRD

Le renversement du pouvoir de Alpha Condé ce dimanche 05 septembre 2021 par le Comité National de Rassemblement et de Développement CNRD, fait couler beaucoup d’encre et de salive. Dans la commune urbaine de Boké, les réactions fusent partout chez les citoyens. Dans cette foule en liesse, des femmes ont exprimé leur joie et formulé des recommandations à cette nouvelle équipe dirigeante.

C’est ce dimanche 05 septembre que les forces spéciales reconstituées en comité national de rassemblement et de développement CNRD ont réussi à renverser le pouvoir d’Alpha Condé. Un pouvoir qui, ces derniers temps, était décrié par bon nombre de guinéens depuis la modification de la constitution guinéenne pour briguer un troisième mandat. Cette information annonçant  la prise du pouvoir par l’armée à la tête le colonel Mamady Doumbouya ne laisse pas indifférente certaines femmes de la commune urbaine de Boké.

Après l’installation du nouveau préfet et du gouverneur ce lundi 06 septembre, Safiatou Dioubaté citoyenne exprime sa satisfaction « j’ai été victime d’injustice depuis 4 ans et la justice est incapable de me rétablir dans mes droits. Il faut qu’il y ait l’État de droit et la paix», a-t-elle laissé entendre.

De son côté, Bountouraby Kalaban une autre citoyenne n’a pas manqué de dénoncer les dérives du pouvoir d’Alpha Condé « il y a trop d’arrestations de façon injuste dans le pays. La liberté des gens est trop réduite en Guinée, les jeunes sont arrêtés et emprisonnés juste à cause de leurs convictions politiques. Il a forcé le troisième mandat et c’est ce qui est à la base de sa destitution. Aujourd’hui tout le monde est content», a-t-elle dit.

Cette autre citoyenne qui a préféré s’exprimer dans l’anonymat a tout d’abord manifesté sa joie avant de faire une proposition à la junte « j’ai un sentiment de joie, mais je recommande aux militaires de proposer un civil à qui ils ont confiance de faire la transition au bout de six mois ou une année à la limite pour éviter ce qui est arrivé à Dadis », propose-t-elle.

Autre remarque après l’installation du nouveau préfet colonel Fodé Aboubacar Sylla et du gouverneur colonel Sékouba Camara, l’ancien préfet a été hué par la population venue apporter son soutien aux militaires qui sont désormais les nouveaux hommes forts de la préfecture de Boké.

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :