Contrôle aux barrages: «Tout agent qui perçoit de l’argent sera démis de ses fonctions et traduit en justice »

Les ministères de la Défense nationale et de la sécurité s’engagent à mettre fin aux tracasseries et ranconnages au niveau des barrages. Désormais, tout agent, de quel que service que ce soit, sera surpris en train de percevoir de l’argent avec un usager sera démis de ses fonctions et traduit en justice.

Dans un communiqué conjoint publié à cet effet, les ministères concernés ont précisé des barrages légaux, défini leur mission avant de brandir des sanctions contre les agents qui ne respecteraient cette décision.

« Il est à rappeler qu’en dehors des trois (3) barrages filtrants : de Bawa sur la route nationale Dubréka-Boffa, Bangouyah sur la route nationale Coyah-Kindia, KM66 sur la route nationale Coyah-Forécariah sont légaux; et les les 4 points de contrôle stratégiques que sont les 4 ponts de Tanènè (Dubréka), le pont de Kaka (Coyah), les entrées et sorties de la commune urbaine de Kindia et les barrages frontaliers; l’érection de tout autre barrage est formellement interdit ».

« Il est important de signaler que les barrages filtrants et les points de contrôles stratégiques ont pour unique vocation la détection des armes, munitions, des produits de contrebande, de la drogue, la recherche et l’identification des malfaiteurs et autres coupeurs de routes et la traite des enfants. Seules ces infractions peuvent donner lieu à l’immobilisation du véhicule et à l’interpellation des contrevenants s’y trouvant, conformément aux lois en vigueur. Aucun paiement ne peut-être exigé à ces barrages et points de contrôles à quelque titre que ce soit».

«En conséquence, tout agent ,de quelque service que ce soit qui sera surpris en train de percevoir de l’argent avec un usager sera démis de ses fonctions et traduit en justice».

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :