Consultations Nationales: La Coalition Politique pour la Rupture se prononce en fin

La Coalition Politique pour la Rupture (CPR) a tenue une conférence de presse, ce mardi 17 septembre, au siége du parti Bloc Libéral sis à Lambangni. Au cours de cette rencontre , deux sujets d’actualité politique ont été abordés, notamment les consultations nationales entamées par le premier ministre pour la nouvelle constitution et le nouveau chronogramme des futures élections législatives.

Parlant du premier point, cette coalition composée de certains partis politiques de l’opposition pose des conditions pour sa participation : « On ne refuse pas les consultations nationales , mais que celles-ci ne soient pas liées à une nouvelle constitution ou de troisième mandat. Pour nous, le débat et le dialogue en Guinée sont importants. Nous sommes ouverts à cela. Mais il y a des questions sur lesquelles le dialogue devrait se faire, mais pas sur la constitution » a déclare Dr Lansana Faya Millimono, président du Bloc Libéral , avant d’ajouter que « Les problèmes de la Guinée ne sont pas liés à la constitution. Par ce que celle-ci a permis d’élire deux fois l’actuel président de la République qui a d’ailleurs juré de la respecter. Donc, faire un débat sur cette constitution est une perte de temps ».

Quant au nouveau chronogramme des élections législatives , le leader du BL dit ceci:« il faut qu’on ait un opérateur de saisi. Que celui-ci nous ramène ces kits, qu’on recrute des guinéens et on les forme. C’est lorsque tout cela sera fait, que 70 jours, avant le scrutin que le président va prendre un decret pour appeler le corps electoral », a-t-il souligné.
Pour éviter les violences post-électorales , Dr Faya une avertit qu’il faut éviter les élections salopées.


Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :