Condamnation de Souleymane Conde et cie : Sekou Koundouno parle de parodie de justice

Dès après le verdict du tribunal de première instance de Dixinn condamnant Souleymane Condé et Youssouf Dioubaté à un an d’emprisonnement, des réactions n’ont pas tardé. Pour sa part, Sekou Koundouno,  responsable des stratégies et planification du front national pour la défense de la constitution FNDC, parle de parodie de justice.

« Les  militants pro démocratie ont assisté ce matin au tribunal de première instance de Dixinn à une parodie de justice d’une extrême cruauté dans le seul but de plaire au despote de Sekhoutoureya et satisfaire la demande de ce dernier. J’ai eu honte de ma Justice et de certains magistrats de ce pays qui ont décidé de renier leur serment en sauvegardant leur intérêt égoïste et en mettant de côté la loi et les aspirations profondes du peuple de Guinée. Qu’ils sachent que chacun répondra tôt ou tard de ces actes.

Des personnes sans scrupule ni vergogne continuent à longueur de journée à braver les interdits dans les médias et réseaux sociaux sans être inquiétés par ce qu’ils font les affaires de la bande de despotes et d’imposteurs.

Alpha Condé dans sa prise en otage de notre pays et des institutions a institué deux catégories de personnes, ce sont des lèche-bottes auxquels tout est permis et ceux qui s’opposent à sa forfaiture auxquels tout n’est pas permis, même ce qui est permis.

Nous encourageons le collectif des avocats du FNDC qui ont aussitôt interjeté APPEL de cette décision infondée et qui doit être rejugée à la cour d’appel de Conakry.

Nous rassurons les camarades et patriotes Souleymane condé et Youssouf Dioubaté qui ont déjà le moral très haut de tenir bon et que la coordination nationale du FNDC ne ménagera aucun effort pour les tirer des mains des gens assoiffés de règlement de compte et d’un pouvoir à vie », a réagi Sekou Koundouno, membre D’AFRIKKI-UPEC.

Kalil

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :