Concertations Nationales:«Nous craignons que le scénario Dadis ne se reproduise… », dixit Mamady Kaba

Les concertations avec les forces vives du pays suscitent déjà des attentes chez certains acteurs de la société civile guinéenne. C’est le cas de Mamady Kaba, président de la Ligue pour le droit et la démocratie en Afrique.

Pour lui, ces concertations doivent répondre à trois objectifs notamment :

« Définir la forme et la manière de la transition guinéenne et pour se faire tous les acteurs de la vie nationale doivent se retrouver dans le mode operandi de la transition; Deuxièmement, ces concertations doivent faciliter les rapports des acteurs pendant la mise en œuvre des décisions consensuelles qui seront prises; Troisièmement, ces concertations sont aussi un moyen d’employer un message fort à l’endroit des populations et de la communauté internationale afin de prouver que les militaires n’ont pas l’intention de faire une gestion autocratique du pouvoir », dit-il.

Avant d’ajouter ceci : « Parce que nous craignons que le scénario Dadis ne se reproduise. C’est pourquoi, les militaires tentent déjà de rassurer tout le monde pour dire qu’une gestion autocratique n’est pas à l’ordre du jour. Par ces concertations les militaires cherchent à prouver qu’ils sont au service de la population».

Alors que la formule imposée par le CNRD pour ces concertations soulève des interrogations, le président de la LIDDA estime qu’en dépit de ces questions, la démarche des nouvelles autorités du pays est bien partie pour aboutir à un résultat concluant.

« Malgré les réserves des uns et des autres vis-à-vis de ces concertations dans sa forme actuelle, j’estime qu’elle peut aboutir à un résultat très concluant. Parce que le pouvoir militaire est devant une situation très complexe. C’est pourquoi le CNRD veut procéder contrairement au pouvoir d’Alpha Condé qui faisait dans la division » a indiqué Mamady Kaba.

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :