Conakry/ Usine de transformation de Cajou: Les femmes prennent d’assaut le palais Sekoutoureyah

Ce mercredi 10 mars 2021, les femmes de l’usine de transformation de noix de Cajou situées à Kagbélen village dans la préfecture de Dubréka ont tenu un sit-in devant le palais Sékoutouréya.
Ces femmes exigent la reprise des activités de l’usine de transformation de la noix de cajou en arrêt depuis 2018 par la société de Banque UBA.

« Nous sommes là aujourd’hui, nous voulons voir le père de la nation, le président Alpha Condé qu’ils nous viennent en aide. Qu’il vienne essuyer les larmes aux yeux des femmes. Les femmes souffrent. La société a recruté 424 femmes et 285 hommes. Grâce à cette société, beaucoup de femmes sont sorties de la rue. Actuellement toutes ces femmes sont à la retraite comme ça. Nous sommes venues le voir pour qu’il nous aide, qu’il voit le directeur de la banque UBA, pour qu’il nous laisse travailler », déclare la représentante des employés de la société Internationale Cashew holding Guinée.

« Auparavant nous avons fait un prêt à la banque, d’une somme de 20 millions de dollars, nous le reconnaissons. La banque est venue saisir l’usine, la banque refuse toute négociation actuellement. Il ne nous offre même pas l’opportunité de rembourser. Nous leur devons de l’argent. Mais malgré cela, il faut travailler pour pouvoir rembourser. Nous sommes prêtes à rembourser. Mais hélas la banque ne veut pas», rajoute-elle.
Ces femmes n’ont pas pu accéder au président Alpha Condé. Elle ont été dispersées par les forces de l’ordre.
La représentante de ladite usine a été arrêtée et conduite au commissariat central de Kaloum, avant d’être conduite au bureau du procureur général du tribunal de première instance de Kaloum.

Allhassane Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :