Conakry: Un gérant de motel réagit au communiqué du ministère de la sécurité

Après la conférence de presse des tenanciers de bars et motels vendredi à Conakry sur la situation de leur business et de l’emploi qu’ils garantissent, un gérant d’un grand motel de la haute banlieue a contacté notre rédaction pour , dit-il, dénoncer la mise à côté d’un groupe de guinéens. Pour Jacques, c’est son prénom, cette situation est un casse-tête pour ceux qui opèrent dans ce domaine

« Ce qu’il faut rappeler, nous exerçons dans la légalité, nous sommes dans des endroits clos , les kits sanitaires et autres nous en possédons. Aujourd’hui, nous menacer et menacer nos clients, c’est de nous tuer à petit feu . Moi je gère 8 personnes hormis le vigile avec un salaire conséquent. Je ne fais pas de comparaison avec la convention du RPG ou des gens se sont massés. Mais je souhaite que les autorités nous aident dans notre secteur. La maladie est une réalité certes mais notre survie dépend de ce boulot. Alors que les dirigeants nous permettent d’exercer et nous on va veiller sur les mesures sanitaires, chose qu’on a faite d’ailleurs depuis l’arrivée de cette pandémie chez nous. La souffrance a atteint son paroxysme chez nous . Personnellement je me demande que faire avec mes employés qui sont tous des responsables de famille également, et le propriétaire du bâtiment aussi? », s’indigne-t-il.

Mathé Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :