Conakry : Prise de becs et menaces entre des communicants du RPG Arc en ciel autour d’une forte somme d’argent

Injures, calomnies et autres menaces sont des mots qui résonnent depuis un bon moment dans des interventions d’une bonne partie des communicants du parti au pouvoir. Ces défenseurs du régime  s’entre-attaquent à cause du ‘’butin’’  issu d’un combat collectif mais finalement  récupéré par une poignée de personnes, selon nos informations.

Il s’agit d’une somme de 884 466 000 Francs Guinéens   accordée comme prêt aux communicants-commerçants de la mouvance grâce à l’implication des responsables du parti.

« On est passé sur toutes les radios privées de la place en demandant à nos responsables de parti de nous aider, nous prêter de l’argent comme les autres groupements, nous les communicants-opérateurs économiques de la mouvance », déclare Cheick Amadou Souaré « Banko », le commandant de la Ligne Rouge, un groupe de commerçants-communicants à la Casse.  

Pour faire aboutir leur revendication, ces militants-communicants de la mouvance sont allés jusqu’à observer des silences-radio avant que le cri de cœur ne soit entendu. Selon toujours nos informations, c’est Dr Diané (ministre de la défense) qui a appelé Bill Gate  de faire venir les représentants des communicants grévistes. Ne connaissant pas les concernés, Bill Gate, à son tour, est passé par Mory Traoré qui a des amis au sein du mouvement. C’est ainsi qu’il a copté un certain Kaba Loko, le trésorier de ces commerçants-communicants, avec pour consigne que ce dernier ne pourrait se faire accompagner que par  lui seul (Mory Traoré). Ce qui a commencé à  irriter la base.

Finalement, avec la garantie des responsables du RPG Arc en ciel,  Afrilands Bank a accordé un prêt à l’organisation mais le montant est resté inconnu pour faute de communication. « Quand l’argent est sorti, Mory Traoré nous a fait comprendre que c’est son ami Bil Gate qui s’est porté garant de la caution. Pour ça, qu’il ne peut pas laisser cet argent à la portée de tout le monde. On l’a fait comprendre que l’argent-là a été réclamé par le groupe. Mais si  le choix est tombé sur Kaba Loko et Talibé Kaba pour gérer ce n’est pas grave puisque ceux-ci ont désignés  par le  groupe pour être à la tête. Mais que cela n’empêche qu’ils rendent au compte aux autres. Ce qui n’a pas été fait », précise Banko, le commandant de la Ligne Rouge Rouge.  

Cinq (5) mois après l’octroi de cet argent avec bien sur la pression grandissante, nous apprenons que des responsables de la mouvance ont convoqués les belligérants au   au QG de RPG pour s’expliquer.

« Lors de cette réunion, Kaba Loko et Talibé Kaba sont venus le Coran en main pour dire qu’ils n’ont pas l’intention de trahir le groupe, de les suivre. Ils ont demandé aussi à leur tour aux membres du groupe de mettre leur main sur le Coran s’ils  sont surs de ce qu’ils racontent sur eux autour de ce montant. Mon adjoint qui est le capitaine Fodé Sidibé de la Ligne Rouge s’est levé pour dire envoyez le Coran je vais mettre ma main dessus. Mais ils n’ont pas envoyé », a laissé entendre notre interlocuteur.

Grâce à cette réunion du QG, le premier voile est tombé sur le montant. « Au QG,  Kaba Loko et Talibé Kaba  ont déclaré que c’est 750 millions  qui ont été prêtés par la banque. Maintenant ce qui nous a frustrés et remontés  d’avantage, ils disent que tout n’a pas été donné sur  les 750 millions ».

Et pourtant lors d’un numéro de l’émission Gbountougni sur la radio Continental FM, le représentant de Kaba Loko et Talibé Kaba  ont brandi un papier de la banque qui a accordé ledit prêt sur lequel était mentionnée une somme de 886 466 000 GNF dont il fait  la lecture  à l’antenne. Donc entre les  750 millions  déclarés au QG du RPG et le montant lu dans l’émission, il y a un manque à gagner de 136 466 000 GNF.

A la Casse, ce qui étonne et inquiète beaucoup de militants de la mouvance est la participation active de Mory Traoré dans cette affaire d’argent. « Mory Traoré était contre notre mouvement de revendication. Un jour, il est venu me dire que c’est l’Etat qui est fort et que si on  n’arrête pas ce mouvement, nous risquons de nous retrouver tous en prison.  Je lui ai dit que si un de nous est arrêté pour ça, la Sûreté sera remplie », témoigne Banko.

Pour terminer, le commandant de la Ligne Rouge nous a fait copie d’un enregistrement sonore, une conversation téléphonique, version Malinké où nous entendons un homme le menacer d’envoyer sa troupe jusqu’à la Casse pour le violenter et le mettre dans le sang. Selon son témoignage, c’est bien la voix de Mory Traoré à cause de l’argent que son groupe s’est battu pour avoir.   

Plus loin, des sources concordantes parlent de plusieurs voyages effectués du côté de la Chine par Kaba Loko pour acheter des ballons de friperie dans cet argent sans aucun  compte rendu à la base. Les mêmes sources révèlent que  Kaba Loko a désormais pour comptable son épouse qui n’appartiendrait pas à ce groupe de commerçants-communicants.

Pour l’heure, nous n’avons pas encore recueilli la version de l’autre camp, celui de Mory Traoré, Kaba Loko et Talibé Kaba.

LINCOLN, 624901737

In the news
Load More