Conakry: Pourquoi l’administration du Palais du Peuple n’arrive pas à faire face à la vétusté de l’édifice?

C’est la question que se posent bon nombre d’observateurs, eu égard aux différentes recettes générées par l’organisation des activités dans les installations ( concerts, banquets, conférences, autres festivités).

Depuis quelques temps, la salle des Congrès, le plus grand espace multi-service, du Palais du Peuple est en rénovation partielle. Cet édifice construit en 1967 par le biais de la coopération avec la Chine est dans un état de délabrement.
Parlant du “fonctionnement” des lieux, le chef de service des affaires administratives et financières a fait comprendre que la paternité de cet revient aux Chinois. Alya Ousmane Camara l’a dit chez nos confrères de la radio Nostalgie.

<< Moi je suis dans une inspection. L’Etat est regardant de son pouvoir (pouvoir pecunier). Rien n’est laissé pour compte. Nous nous avons une obligation de versement au trésor public. D’abord il n’appartient pas à l’administrateur général fu palais de prendre la décision seul de renover. C’est pourquoi je dis qu’il est important de connaître le fonctionnement d’abord.

En fait, le citoyen beta est assis, il va dire que l’administrateur ne fait rien. Il y’a toute une procedure administrative qu’il faille. Nous nous sommes en rénovation presentement. Mais c’est une rénovation partielle qui est en train de s’opérer sur le terrain. Le palais ne peut pas être rénové entièrement tant que l’assemblée nationale est là. Parce que renover totalement cest dire qu’on aura pas l’assemblée nationale. Parce que l’assemblée nationale en attendant n’a pas de siège. C’est pourquoi je disais qu’en en parlant, il faut connaitre les dessous de ce qui est là. Le palais est issu de la coopération sino-guinéenne. Nous écrivons à notre tutelle qui est la présidence de la république, qui transmet au ministère de la coopération. Le ministère de la cooperation transmet à l’ambassade de la Chine. L’ambassade de la Chine transmet au ministère du commerce chinois, qui prend la décision. Parce que tous les équipements qui sont là viennent de la Chine. Donc nous on ne peut pas acheter. C’est pas les choses qu’on trouve au marché Madina. C’est pas les choses même qu’on trouve sur le marché français. C’est les chinois qui ont la paternité de ce palais. Et il y’a une assistance >>, a-t-il dit dans l’émission” Chez les citoyens”.


LINCOLN, 624901737

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :