Conakry/Marché Madina: Un magasin en chantier part en feu avec tout son contenu

Un magasin en chantier plein de friperies à Madina Avaria près du centre Koumi sur l’autoroute Fidel Castro, a perdu tout son contenu dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 septembre 2019.

Selon les témoignages recueillis sur le terrain, c’est aux environs de 3h du matin que tout a commencé « l’incendie a commencé à 3h du matin, j’ai un frère qui est venu me réveiller soit disant qu’il y’a le feu au magasin, soudain je me suis réveillé, j’ai coupé le compteur et on est parti derrière pour chercher de l’eau et étreindre le feu. Malheureusement le feu continuait, c’est ainsi qu’on a appelé le propriétaire, il est venu, on a cassé la porte mais toujours le feu persistait, finalement on a appelé les sapeurs-pompiers » explique Abdoulaye Diané gardien.

Pour ce gardien, un court-circuit pourrait être à l’origine de cette perte inestimable « il y’a l’installation électrique et ça fonctionnait, mais le chinois qui gère le chantier est rentré sans étreindre le courant, pour moi c’est un court-circuit qui est à l’origine » dit-il.

Sur pieds depuis 3h, le contrôleur général de police, directeur général de la protection civile rassure que le feu est maitrisé « certainement le feu avait fini de consumer tout, c’est au moment où les gens ont été, donc les opérations d’instancions ont commencé vu l’ampleur on était obligé d’appeler les autres services d’incendie de sécurité de Conakry à savoir Matoto et Ratoma qui sont venus en renfort et de 3h du matin jusqu’à l’heure où nous sommes on peut dire que le feu est maitrisé » rassure Moussa Camara.

Côté commerçant c’est une désolation totale, c’est le cas de M’Mawa Traoré «  je revends des friperies et des sacs, hier j’ai acheté deux balles et j’ai laissé ici pour venir les récupérer le matin, je suis venue tout est parti en feu, et je suis meurtrie, je ne sais quoi faire, j’ai des robes qu’on peut estimer à 2 millions et les deux balles à 600.000 GNF tout est parti » larmoie-t-elle.

Aux dires du propriétaire,  à peine trois jours d’ouverture et de vente de deux conteneurs de 40 pieds de friperies que l’acte s’est produit.

Hassatou Lamarana Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :