Conakry  : Les femmes venues du Niger disent avoir des médicaments pour être riche

Plusieurs femmes venues de la république du Niger vendent  des médicaments traditionnels dans les rues de Conakry et à l’intérieur du pays. Rencontrées par notre rédaction, ces femmes disent avoir des produits pour la richesse, la procréation, la puissance sexuelle etc…

Au rond-point de Cosa dans la commune de Ratoma, Massoud venue du Niger ainsi que ses compatriotes, parcourent plusieurs kilomètres pour écouler différents articles sur le sol guinéen « nous avons quitté notre pays pour venir en Guinée ici parce que c’est là que nous sommes accueillies sans inquiétude. Même si nous rencontrons des difficultés pour écouler nos marchandises, des médicaments traitant plusieurs maladies, il y a des gens qui nous comprennent. Nous vendons les médicaments pour la procréation, l’enrichissement ou bien pour les mauvaises personnes. Le prix varie selon la qualité dont les clients veulent ça commence de 15.000 à 50.0000 GNF », explique-t-elle.

Ces femmes marchent toute la journée pour écouler leurs articles et passent leur nuit à la belle étoile « nous n’avons pas où passer la nuit seulement nous nous promenons là où ça fait nuit nous dormons là-bas et le lendemain on continue », indique-t-elle.

La présence de ces nigériennes n’est pas bien perçue par certains citoyens. C’est le cas de Mariam Diallo commerçante au rond-point de Cosa « je ne crois pas au mensonge qu’elles véhiculent avec leurs médicaments. Exemple qu’elles ont des médicaments pour être riches, pourquoi elles n’utilisent pas cela, pourquoi quitter leur pays alors ? », S’interroge-t-elle.

Pour l’heure, les autorités du pays n’ont pas pris une décision par rapport à ces nigériennes et à leurs produits.

Hassatou Lamarana Bah

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :