Conakry: Le collectif des déguerpis de Kaporo rails fait une mise en garde

A l’occasion la journée internationale des réfugiés et des déplacés internes, le collectif des victimes de Kaporo rails, Kipé 2, et Dimesse a animé une conférence de presse ce Samedi 19 Juin à la maison de la presse ici à Conakry. Dans sa déclaration, Ben Diallo chargé de mission du collectif a affirmé que les démolitions effectués dans les 3 quartiers n’avaient qu’un but lucratif.

« En 2019, le gouvernement de monsieur Alpha Condé avait avancé comme prétexte des démolitions, le transfert de l’administration publique de Kaloum vers Kaporo-rails. Deux ans après il s’avère que ces démolitions n’ont qu’un but bassement lucratif. Orange Guinée et des ambassades comme celles de la Turquie, des Emirats Arabes Unis, du Nigeria, du Ghana, ainsi que des compagnies minières ont versés d’importantes sommes d’argent à Ibrahima Kourouma pour l’acquisition des terrains indûment expropriés » a-t-il affirmé.

Le chargé de mission du collectif des victimes de Kaporo-rails, Kipé 2 et Dimesse a aussi mis en garde les acquéreurs des différents terrains sur le risque qu’ils encourent :

« Le collectif des victimes de Kaporo rails saisit l’occasion de la journée internationale des réfugiés et des déplacés internes pour rappeler à tous les acquéreurs de terrains spoliés qu’ils font des investissements risqués sur ces terrains. C’est l’occasion de rappeler à l’opinion nationale et internationale que ces acquéreurs s’exposent à un recours judiciaires au même titre que ceux qui ont planifié et exécuté les expropriations illégales de Kaporo-rails », a-t-il signalé

Le collectif des victimes pour sa part continuera à mener la lutte pour la justice le temps qu’il faudra. Nous invitons les victimes à rester mobilisés pour la lutte jusqu’à la récupération totale des biens expropriés, a-t-il rajouté.

Alhadji MINTHE

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :