Conakry :La réconciliation nationale au centre d’une conférence-débat

“L’histoire politique de la Guinée de la Balkanisation à nos jours et défi de la réconciliation”, c’est le thème au centre de cette conférence débat qui a lieu ce samedi dans un réceptif hôtelier de la place, une initiative du Collectif des Jeunes Leaders et Mouvement. Cette rencontre a réuni les familles des victimes du camp Boiro, de la répression de 1970 , du massacre du stade du 28 septembre ainsi que celles des membres du parti PDG- RDA.

<< Si aujourd’hui nous parvenons à mettre ces personnes dans cette même salle, c’est déjà un message fort à l’endroit du peuple. Nous avons vécu notre histoire. C’est une histoire de joie mais aussi de douleur. Tout ce que nous demandons, il ne faut plus que cette histoire tant parlée constitue la source de destruction de nos acquis mais qu’elle conduise les guinéens à prendre de la grandeur sur les blessures des combats politiques pour regarder l’avenir ensemble >>, Mory kaba, consultant paix et conflit.

Étaient également présents à ce rendez-vous des présumés accusés de certaines de ces scènes de violence. Avant de se quitter, les deux camps se sont serré la main. Un acte qui est pour Mory Kaba une réussite vers la réconciliation nationale. << 1000 mètres de marche commence par un pas. Le fait de se se serrer la main , chose qui n’avait jamais été faite en Guinée. Cette image doit montrer aux guinéens que nous pouvons apaiser les choses, montrer à la face du monde que nous pouvons nous mettre ensemble pour faire taire nos divergences, regarder l’avenir ensemble. C’est seulement en cela que nous pouvons construire une nation forte et léguer aux générations futures pour maintenant vivre une nation prospère et solidaire>>, a-t-il souhaité.

Présente à cette rencontre, Aminata Touré, la fille du premier Président guinéen appelle les guinéens à l’unité nationale: << Les generations entières se sont sacrifiées pour qu’il y ait l’unité ,la concorde sociale et la paix. C’est ce que nous avons vécu jusqu’à 1984. Et le défi aujourd’hui est de relever ceci. Nous tendons la main à tous les fils de Guinée sans exception >>.

Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :