Conakry: Hausse vertigineuse du prix de la viande à l’approche de la fête de Ramadan

Manque de contrôle ou une fantaisie ? En tout cas, le prix de la viande connait une hausse vertigineuse à l’approche de la fête de ramadan.

A Conakry, un kilo de viande se négocie entre 45 et 60 mille francs guinéens. Un prix qui risque d’être revue encore à la hausse si rien n’est fait.

Des prix que certains consommateurs jugent exorbitants et se demandent comment s’approvisionner à cause du manque de moyens.

« Depuis le début du mois de ramadan je n’ai jamais acheté la viande parce que la situation est difficile financièrement. Comme c’est la fête j’ai voulu tenter d’acheter de la viande pour la famille. Mais je préfère acheter du poisson pour la fête parce que la viande coûte cher. Tout ce que je peux dire que le président Alpha Condé nous vienne en aide car on souffre » lance Aissatou Sylla, une mère de famille.

Pour leur part, bouchers et vendeurs de viande justifient cette flambée du prix de la viande par la rareté du trafic au niveau du transport des bétails à cause des barrages installés dans le cadre des mesures d’urgences sanitaires.

« S’il y a un manque de bétails à Conakry forcement le prix de la viande va augmenter. Il faut d’ailleurs craindre une autre augmentation du prix de la viande à la veille de la fête jusqu’à 60 et 70 mille francs guinéens. Tout ceci intervient parce que l’Etat n’a pas pris des mesures pour atténuer l’impact de la crise sanitaire sur la vie des populations » ,justifie Amadou Bah, vendeur de viande.

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :