Conakry : Des conducteurs de moto taxi en formation sur la culture entrepreneuriale

 Des jeunes conducteurs de moto taxi à l’école de l’entrepreneuriat. Cette formation a démarré ce jeudi 08 avril avec pour thème principal : ‘’Réduction des risques d’instrumentalisation politico-sociale des taxis motards’’. C’est un projet financé par l’Organisation International de la Migration (OIM).

Objectif, outiller les conducteurs de taxi moto dans la création et la gestion des entreprises et des groupements d’intérêt économique, afin de les éloigner de la manipulation politique dont ils sont le plus souvent sujets. Mamadi Condé, directeur général du Cabinet SGG-SARL chargé de cette formation revient sur les thématiques qui seront abordées.

« Nous avons trois (3) modules : La première thématique, c’est la gestion et la création d’entreprise. Là nous allons développer la notion sur le marketing et la gestion des ressources humaines, matérielles et financière ; La deuxième porte sur la gestion et le fonctionnement d’un groupement d’intérêt économique. C’est encourager les jeunes à se mettre ensemble en vue d’avoir des financements ; la troisième, c’est l’élaboration du business plan ou plan d’affaire. C’est-à-dire nous allons les leur apprendre quelles sont les démarches à suivre pour la création du business plan et quelles sont les stratégies d’étude du marché, d’étude environnementale, de la concurrence, des produits et de la clientèle ».

Le Ministère de la jeunesse et de l’Emploi qui a ouvert cette session de formation, à travers son représentant,  trouve ce projet intéressant.

« Le gouvernement à commencer par le département de la jeunesse et de l’emploi jeune est beaucoup intéressé par toute formation qui porte sur les conducteurs de moto taxi qui jouent un rôle important dans notre communauté à travers cette activité génératrice de revenu. Il faut faire l’alerte parce que ces jeunes rentrent  souvent dans les violences de manipulation politique. Donc il est important de les former », a adressé M. Condé, représentant du Ministère des jeunes et de l’Emploi jeune.

Il y a 190 conducteurs de moto taxi pour Conakry et 50 venant de Nzérékoré qui sont  concernés par cette formation.

« Grace aux formations passées il y a beaucoup de choses qui ont changé, grâce à cette formation encore nous espérons avoir beaucoup d’idées pour pouvoir changer et développer le secteur de taxi moto », a rassuré Sidy Mohamed Kanté, coordinateur des conducteurs de taxi moto de Ratoma.

La formation sur la culture entrepreneuriale va s’étendre sur 5 jours. Le cabinet SGG-SARL  estime qu’à la sortie, chaque participant sera capable d’entreprendre ou créer des groupements d’intérêt économique.

Alhassane Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :