« Comment est-ce qu’on peut regarder une femme qui se tord de douleur décédée à cause de 700 000 GNF »

Se prononçant sur le décès de dame Mariam Kandé, enceinte de trois mois à la maternité de l’hôpital régional de Kankan par manque d’une somme de 700.000 GNF qu’auraient réclamée par les médecins trouvés sur place, l’activiste-politicienne Aïcha Barry, n’a pas manqué à mettre en cause le communiqué du gouvernement qui indique qu’une enquête sera ouverte. Elle s’est tout d’abord indignée face à cet acte qui est devenu monnaie courante dans nos hôpitaux.

« J’ai eu un cœur vraiment meurtri et j’ai été écœuré face à ce sujet, chose qui est condamnable par la loi. Comment se fait-il qu’on peut abandonner une personne, qu’on peut regarder une femme qui se torde de douleur décédée à cause de 700.000 GNF? A partir du moment où  il a été dit que la césarienne est gratuite en Guinée, je condamne fermement cet acte et je voudrais que les auteurs soient condamnés, soient punis pour que tous les autres prennent l’exemple sur eux », s’est-elle indignée

Face au communiqué du gouvernement dame Aicha réplique : « C’est bluffé (…), on en a vu assez, il s’est passé plein d’exemple, il y’a plein de femmes qui ont perdu la vie en donnant une vie par négligence des autorités médicales. Qu’est-ce qui a été fait? Et on voit ces auteurs là aujourd’hui se balader dans leurs 4×4, ils font ce qu’ils veulent,. Moi je te dirai que c’est du tape à l’œil », dit-t-elle.

Selon elle, c’est aux multiples réactions de la population sur les réseaux sociaux, que l’autorité guinéenne a pris cette décision.

Mansaré  Naby Moussa 628-030-370

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :