COCAN 2025 : AKB livre ses vérités sur la composition du comité de pilotage

La Guinée va abriter la Coupe d’Afrique des Nations en 2025. En prélude à cette organisation, le comité de pilotage du COCAN présidé par le ministre des sports de la culture et du patrimoine historique Sanoussi Bantama Sow a été mis en place le 11 mars dernier par un arrêté du premier ministre Docteur Ibrahima Kassory Fofana. Depuis, plusieurs observateurs du cuir rond guinéen dénoncent l’absence de personnalités qui investissent dans le football et qui ont un passé honorifique dans ce domaine.

C’est le cas de l’ancien international guinéen Abdoul Karim Bangoura qui fustige une faible représentation des anciennes gloires du football guinéen. AKB a aussi dénoncé la façon par laquelle ce comité a été mis en place dans un entretien qu’il a accordé à notre rédaction ce samedi après la qualification du Horoya AC en quarts de finale de ligue des champions africaine de football. « C’est juste pour amuser la galerie. C’est un petit groupe qui s’est réunit pour choisir des personnes qui composent le COCAN. C’est de la pure comédie. Je ne comprends rien dans ça. Le président de la République avait signé un décret pour le COCAN 2023 et maintenant c’est un arrêté du premier ministre qui vient effacer tout ça. Il faut avoir un minimum de respect pour ceux qui investissent dans le football. Il faut revoir la liste, il y a des gens qui n’ont jamais mis pieds au stade, qui ne connaissent rien du football mais qui se retrouvent par miracle dans ce COCAN. Il ya le journaliste Thierno Saïbou Diakité qui s’est beaucoup battu pour l’organisation d’une CAN en Guinée. Mais comme il n’est pas riche, il a été tout simplement ignoré ». A déclaré l’ancien capitaine du Syli.

Sur la nomination d’AboubacarTiti Camara ancien ministre des sports et international guinéen comme un des conseillers de ce comité et Ibrahima Blasco Barry ancien secrétaire général de la feguifoot comme membre du COCAN, AKB affirme « J’ai pas envie de personnaliser le débat. Je veux juste dénoncer la façon dont on veut nous dicter la gestion de football. Mais nous ne sommes pas sur un terrain politique, là on parle football et sa gestion. Il faut respecter les anciennes gloires. Titi Camara a été ministre des sports et ambassadeur du football guinéen partout dans le monde il méritait mieux dans ce comité. Simple conseiller, je me demande quel rôle il va jouer ? A sa place, j’aurais démissionné sur le coup. Les anciens comme Cherif Souleymane, Petit Sory, Morlaye Soumah pour ne citer que ceux-ci devraient être approché et discuter avec eux ».

Abdoul Karim Bangoura a profité de l’occasion pour revenir sur le stage des entraîneurs en Europe qui tarde à se matérialiser. « On n’a pas d’infrastructures adéquates. Le seul moyen d’aider nos entraîneurs, c’est de trouver des stages pour eux à l’étranger et de faire venir les formateurs ici pour les aider. Mais c’est très dommage que certaines personnes mettent pied sur ça. Le président Antonio Souaré doit rencontrer l’ambassadeur de France dans ces jours-ci ». A fustigé l’ancien international guinéen avant de conclure « Je suis vraiment déçu et en même temps désolé pour ces entraîneurs car depuis deux ans mon département travaille sur ce dossier. Ma crédibilité nest pas en jeu et soyez en rassuré. Ça fait plus de 30 ans que je travaille avec ces clubs ».

Yagouba Diallo

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :