Cinéma : Fatoumata Kandé, la nouvelle icône du cinéma guinéen se livre

Fatoumata Kandé, c’est le nom de la nouvelle figure qui ambitionne de révolutionner le secteur cinématographique guinéen. Dans sa première expérience cinématographique, ‘’Légitime Défense’’ qui fait déjà parler d’elle, l’auteure dénonce les violences basées sur le genre notamment celles conjugales ou domestiques.

‘’Légitime Défense’’ est un film d’une durée de 1h 28 min 52s dans lequel l’actrice met le pied dans le plat pour dénoncer les violences conjugales, une veille pratique dont sont victimes les femmes et qui par la pesanteur des coutumes et traditions préfèrent garder le silence.

« Dans ce film, nous avons voulu faire passer deux messages à travers le cinéma. Le premier, c’est de faire comprendre à toutes ces femmes  qui sont victimes de violences domestiques, vous êtes la victime quand vous le désirez. Quand il vous porte la main plusieurs fois, prenez des décisions qui n’engagent que vous. Faisons tout pour que le taux de violence domestique se réduise. Le deuxième message c’est par rapport au cinéma guinéen. Oon peut le faire sans le gouvernement, sans l’aide de qui ce soit. Il suffit juste que tout un chacun se lève pour dire oui voici un événement dans lequel on peut s’impliquer », indique l’auteure et l’actrice scénariste et production.

‘’Légitime Défense’’ est également un film qui brille par la participation de plusieurs acteurs à dimension continentale notamment des acteurs ghanéens et ivoiriens. Une manière de permettre à l’art cinématographique guinéen d’embrasser d’autres cultures.

Pour Kandé Foutoumata, « C’est le panafricanisme. On est en train d’embrasser d’autres cultures, car ces personnes-là dans leurs pays  sont beaucoup plus professionnelles. Donc c’est une façon pour nous  de faire appel au professionnalisme en Guinée dans le cinéma ».

Plus loin, Fatoumata Kandé invite l’Etat et tous les acteurs à s’impliquer d’avantage afin que le 7ème art puisse regagner sa place d’antan  sur la scène continentale et internationale.

Pour la directrice générale de l’Office National  du Cinéma, de la Vidéo et de la Photographie, Mariama Camara, le  film ‘’Légitimes Défense’’ donne de l’espoir aux jeunes acteurs guinéens qui manquent de moyens et qui continuent de douter.

« Avec ce film, ça me donne de l’espoir.  Je remercie Kandé d’avoir fait tout ce chemin.  ça n’a pas été facile, mais rien n’est facile dans la vie.  Il suffit de le vouloir. Institutionnellement, on l’a fait et on aurait voulu le faire plus. Le cinéma est une industrie où il y’a tous les métiers. Donc il faut qu’on aide le cinéma, qu’on mette un fonds pour le cinéma car il est un pourvoyeur d’emplois » souligne la directrice de l’ONACIG.

Après sa grande première à la Bluezone de Kaloum, le film ’Légitime Défense’’  a refoulé du monde le samedi dernier, lors de sa deuxième projection au Centre Culturel Franco Guinéen (CCFG).

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84 

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :