Chef de file de l’opposition : « Ce statut n’intéresse plus… L’UFDG est en train de se battre pour obtenir sa victoire »

Le statut du chef de file de l’opposition guinéenne est enfin reconnu à Mamadou Sylla président de l’UDG. C’est le président de l’assemblée nationale qui a fait l’annonce lors d’une plénière à l’assemblée nationale. 

En réaction à cette actualité politique, Alpha Boubacar Bah, de l’UFDG dont le président occupait jusque-là le titre de chef de file de l’opposition, déclare que cette reconnaissance n’affecte pas son parti. 

D’après ce conseiller de Cellou Dalein Diallo, « depuis la fin de la 8ème législature, il n’y plus de chef de file de l’opposition ». D’ailleurs souligne-t-il « ce statut n’intéresse plus le principal opposant au régime d’Alpha Condé ».  

« L’UFDG n’est plus un parti principal de l’opposition. L’UFDG est en train de se battre pour obtenir la reconnaissance de sa victoire que son candidat a obtenu à travers les urnes, à l’issue du scrutin du 18 octobre dernier » confie Alpha Boubacar Bah interrogé chez nos confrères de Star21TV.

Selon le chargé des relations publiques de Cellou Dalein Diallo, son parti reste malgré tout déterminé à mener le combat pour faire reconnaître sa victoire à la présidentielle du 18 octobre.

« Laissons le temps au temps et le combat politique n’est pas un combat d’un jour ou deux jours. Ça peut être long et nous sommes patients. Mais ce qui reste clair, nous sommes déterminés à mener le combat, c’est ce qui est le plus important. Car nous avons le peuple avec nous… »

Pour Alpha Boubacar Bah, le double scrutin du 22 mars dernier ne remplissait aucune condition de crédibilité et de transparence. Ainsi, précise-t-il, « c’est une double mascarade qui a été organisée. Par conséquent l’UFDG ne reconnaît pas le parlement actuel ».

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :