Changement de la Constitution/ Le Mouvement Des Déçus et Frustrés(MODEF) interpelle Rabiatou Serah Diallo

Après avoir affirmé l’adhésion de son mouvement au Front National pour la Défense de la Constitution(FNDC) au cours d’une conférence de presse qu’il a animée ce lundi 17 juin, Elhadj Thierno Oumar Camara, président du MODEF (Mouvement des Frustrés de Guinée) a donné quelques raisons qui, selon lui, devraient amener le Président de la république à s’abstenir à tout changement de la constitution.

« Sur le plan de la légalité, il est empêché parce que c’est consigné dans la constitution. Sur le fait ça sera un parjure. Mais aussi sur le plan moral, parce qu’en 2010 il avait signé avec nous un document personnel qu’il ne changera pas la constitution », a rappelé Elhadj Thierno Oumar Camara.

Le président du MODEF a mis à profit cette rencontre avec les médias pour interpeller Rabiatou Serah Diallo, présidente du CNT(Conseil National de Transition) d’alors et aujourd’hui présidente du Conseil Economique et Social dans ce débat de changement de la constitution: « C’est vraiment malheureux que les gens se permettent de dire des choses sur le CNT, considérant que le CNT était un ramassis de personnes venues de tous bords.

Surtout que la présidente à l’époque est aujourd’hui présidente d’une institution républicaine, notamment le Conseil Economique et Social. Et cette institution a pour mission essentielle de conseiller le Président de la république. Elle n’a qu’à se lever pour dire au Président d’arrêter. Ils n’ont qu’à mettre leur poids dans la balance pour dire : on peut démissionner parce qu’on ne peut pas nous tourner dans la boue de cette façon », a lancé Elhadj Thierno Oumar Camara.

Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :