C’est parti pour la dernière étape des travaux de bitumage des voiries de Kankan et de Siguiri

La Guinéenne de Terrassement Routier (Guiter SA) a entamé la dernière phase des travaux de construction des voiries urbaines des villes de Kankan et de Siguiri lancés en 2016 à l’occasion de la fête tournante de l’indépendance du pays. Il s’agit d’une distance de 500m linaire dans les quartiers Farako1 et Farako2 qui a reussi la couche de bitume ce Samedi 09 Novembre en présence d’une forte délégation conduite par Mory Kaba, conseiller chargé de communication à l’entreprise Guiter SA.

Pour l’ingénieur Mamady Kaba “Kaba Russe” chef de projet de bitumage des lignes dégradées de la voirie urbaine de Kankan, ces travaux qui concernent 18,4Km seront finalisés en décembre dans les conditions optimales : « Nous avons bitumé 16 Km et, il nous reste 2 Km 400. En 2016 date de lancement des travaux, nous avons fait la première tranche en 11Km. Après un temps d’arrêt, on a fait les 5 Km supplémentaires. Ces derniers temps quand nous avons repris les travaux. Nous nous sommes focalisés sur les travaux d’assainissement que nous avons achevés avec brio. Nous sommes sur la fin des terrassements et aujourd’hui nous sommes sur le bitumage et dans notre planing d’ici la fin d’année (décembre) les travaux seront terminés et nous procéderons aux travaux de réception provisoire. » Avant d’assurer également la fin des travaux de la voirie urbaine de Siguiri : « Actuellement, il reste 3Km 300 sur Siguiri. Après l’étape de Kankan, nous allons focaliser l’énergie sur les travaux d’assainissement et faire le bitumage. » Ajoute Mamady Kaba.

Se réjouissant de l’infrastrure, puisque la zone était invivable pendant l’hivernage Elhadj Sedou Daff exprime, citoyen de Farako2 exprime toute sa joie et remercie me chef de l’État : « Je suis trop content et, si je le dis j’aurai mal parlé parceque moi j’étais dans la boue, j’étais dans la maladie car l’eau qui stagnait devant ma concession était le nid des moustiques. Ma famille était donc exposée, mais aujourd’hui je suis content et je ne peux que saluer le président de la République et l’entreprise Guiter. Et telle action doit être encouragée. »  Quant à l’entretien de l’œuvre, Ansoumane Diakite dit Djolé le chef de quartier de Farako2 sollicite les consignes auprès de l’ingénieur afin qu’elle (œuvre) puisse être pérenne.

Dans l’ensemble les citoyens de Nabaya apprécient et continuent de veiller sur les couches de goudron que nombreux quartiers ont déjà bénéficié.

Lamine Toutè Kaba Correspondant kalenews dans la région 621730533

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :