CAF /Congrès électif : Vers un accord entre les candidats

On l’a appelé l’accord de Rabat, un accord initié par le royaume chérifien afin que les 3 candidats issus de l’Afrique de l’Ouest trouvent un candidat unique.  Malheureusement cette rencontre a connu la présence  du candidat et richissime sud-africain Patrick Motsepé en compaginie de deux émissaires du président de la Fifa Gianni Infantino. 

Une retrouvaille étonnante pour le trio Ouest Africain Jacques Anouma,  Augustin Senghor  et Yayhya de la Mauritanie. Car au cours de cette rencontre est assortie comme quoi Motsepé, président de la CAF,  Augustin Senghior 1er vice-président, yayhya 2e vice-président. Un poste stratégique a aussi a été proposé à l’ivoirien Jacques Anouma qui aurait refusé cette façon de faire un congrès électif à l’allure d’une sélection voulue par un homme.

Ce qui est sûr, les candidats dont il s’agit se retrouveront ce week-end à Nouachott pour la finale des moins de 20 ans qui opposera le Ghana à l’Ouganda et tout pourrait s’accélérer à partir de là. 

Avec une telle attitude qui se dessine  au sommet du football africain, l’international Ivoirien Guy Demeill montre sa frustration : «  C’est inacceptable pour le football africain,  quand les binationaux ont envie de revenir jouer en Afrique c’est pour aussi aider à lancer ce sport collectif sur le continent.  Au même moment, il nous faut des dirigeants responsables », martèle-t-il.

 En attendant, tous les regards restent tournés vers le 12 mars prochain pour le congrès électif,  puisque de nouveau, Amad Amad devrait être fixé sur sort par le tribunal arbitral du sport (TAS).

Source talents d’Afrique Canal+.

Mathé Bah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :