Audit du fichier: Les résultats différemment appréciés par les commissaires de la CENI

Après les résultats de l’audit du fichier électoral présentés par les experts de la CEDEAO, les réactions des commissaires des différents partis politiques ne se sont pas fait attendre. Honorable Cellou Baldé de la commission technique de l’UFDG fustige le travail de la CEDEAO et le qualifie de solitaire.

« En tant que partie prenante et candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, Laissez-moi vous dire que je suis extrêmement déçu de la manière dont la séance s’est déroulée. Pour nous quand on présente un rapport finale d’un audit qui a été fait par la CEDEO, il fallait permettre aux partis politiques qui sont là, qui sont en compétition, qui sont concernés par le fichier électoral de pouvoir s’exprimer et de pouvoir dire quelles sont nos réserves et quelles sont nos recommandations par rapport à ce travail. De l’autre côté, il faut dire que ce travail est un travail solitairement fait, parce que la CEDEAO dans sa démarche n’a pas décliné de terme de référence, n’a pas associé les partis politiques à ce travail là. Nous n’avons eu connaissance ni de terme de référence, nous n’avons été associés ni de près ni de loin à ce travail. L’autre chose, c’est qu’il y’a eu une violation flagrante des articles 30 et 31 du code électoral qui fait obligation à la CENI d’afficher la liste électorale, de présenter le fichier général des électeurs pour que chacun puisse faire le contrôle des inscriptions avant que le fichier ne soit validé en dernier ressort », a-t-il réagi.

Mory Sarah Soumaoro de la commission technique électoral du RPG arc-en-ciel a, quant à lui, saluer le travail effectué par les experts de la CEDEAO.

« Nous saluons ce que la CEDEAO vient de présenter comme résultat des travaux qui ont été demandés par l’opposition guinéenne. Vous savez très bien que c’est suite aux différentes demandes que l’UFDG a faites avant le double scrutin que la CEDEAO est venue pour auditer le fichier électoral guinéen. Maintenant pour que le fichier soit accepté par l’UDFG, il faut peut-être le confier à Cellou Dalein et sa famille pour qu’ils acceptent.  Nous sommes tous Guinéen pourquoi ils ne contestent pas les résultats de la commune de Ratoma. Tout le monde sait que Matoto est la plus grande circonscription électorale du pays mais dans le fichier c’est bien Ratoma qui l’est mais on ne conteste pas ça, on conteste Kankan et conteste Siguiri », a-t-il laissé entendre.

Alhadj Minthé

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :