Affaire Nabayagate: Un inspecteur régional de l’enseignement technique sort du silence

Invité des GG sur Espace FM,  Djelimandja  Dioubaté, inspecteur régional du ministère de l’enseignement technique s’est prononcé sur le budget alloué à l’organisation des examens au niveau de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Sur un budget prévisionnel de plus 26 milliards de francs guinéens, les inspections régionales au nombre de huit (8) n’auraient reçu que 400 millions de francs guinéens pour organiser ces épreuves dans leurs “circonscriptions” respectives avec une consigne spéciale de garder 20 millions GNF.

Ce militant originel du RPG et ami  de longue date au défunt jeune frère du chef de l’Etat, se dit surpris d’entendre certaines choses autour de l’organisation de ces examens.

«Tout ce qui est entrain de se dire maintenant vraiment ça nous surprend parce que nous on a eu beaucoup de problèmes à l’examen de sortie. Le budget qui a été ficelé et ce qu’on a reçu comme vous venez de le révéler (les animateurs de l’émission,  ndlr), nous ne pouvons pas aller au-delà de ça. Tout ce que vous dites là c’est la réalité en soit, nous avons reçu exactement la somme que vous avez révélée (400 millions).

Nous avons mis deux surveillants par salle mais ce qui était prévu c’est à dire par table n’a pas pu être fait, parce qu’on avait tenu compte des problèmes liés au covid-19.  Mais avec le montant que nous avons reçu nous n’avons pas pu faire exactement ce qui était prévu. Si nous disposions des fonds nécessaires, on aurait pu trouver plus d’espace pour la distanciation sociale.

En ce qui concerne l’achat des produits spécifiques nous, nous n’avons rien reçu à l’inspection régionale de Kankan bien que nous soyons dans le besoin. On a rien reçu d’équipements contre le covid-19 », a-t-il dit dans les Grandes Gueules.

Ibrahima Lincoln Soumah

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :