Affaire Madic 100 frontières : Après les confrontations, le délibéré attendu le 8 février

Après les réquisitions de 10 ans de prison assortie d’une amende de 300 millions de francs guinéens prononcés par le procureur Sidy Souleymane N’diaye contre Madic 100 frontières, les avocats de la défense ont tout simplement plaidé non coupable et demandé la relaxe de leur client.

« Tout au long de nos plaidoiries, individuellement et collectivement nous avons plaidé non coupable et nous avons réussi à démontré que les faits qui lui sont reprochés ne sont pas du tout établi et que c’est un innocent. Nous avons demandé à ce que le tribunal relaxe purement et simplement Madic pour délit non établi », a affirmé Maître Alseny Aissata Diallo.

Le délibéré dans cette affaire est donc attendu le 8 février prochain.

Alhadj Minté

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :