Affaire Dr Sakoba- Ibrahima S. Lincoln Soumah: L’interrogatoire reporté pour vices de forme

L’interrogatoire du journaliste Ibrahima Sory Lincoln Soumah dans l’affaire qui l’oppose au directeur général de l’ANSS, a été à de nouveau reporté. Maître Salifou Beavogui, avocat de la défense, a évoqué un vice de forme au niveau de la plainte.

Dans la dite plainte, c’est la radio Nostalgie qui est visée et non la personne physique du journaliste Ibrahima S. Lincoln Soumah, contrairement à la convocation.

« En réalité mon client n’est nullement visé par la plainte, mais c’est plutôt la radio Nostalgie qui est visée dans la plainte. Or la personne physique de M. Lincoln Soumah est différente de la personnalité morale de la radio Nostalgie. Mr Lincoln Soumah n’est ni le directeur général ni l’administrateur de la radio Nostalgie. Donc il y’a eu manifestement une erreur m. Il faut que cette erreur soit rectifiée avant qu’on ne puisse avancer », a expliqué Me Salif Beavogui au sortir de la DPJ.

Et d’ajouter: « En droit, la forme commande le fond, dit-on. Si le plaignant tient à sa plainte, il sera question de reprendre la procédure et nommer les personnes contre lesquelles il a des griefs. Pour le moment, on ne se sent pas concerné par la plainte ».

Pour Me Salif Beavogui, ce dossier n’a aucune importance. « J’aurai souhaité qu’on abandonne cette affaire parce qu’il y’a des choses plus importantes à faire aujourd’hui. Il y’a la maladie qui est là, nous avons des personnes arrêtées, il y’a des troubles par ici par là. Il y’a beaucoup de choses. Nous avons des clients qui sont et déportés, d’autres sont morts et n’ont pas encore regagné leur dernière demeure. C’est un faux dossier ça. Il faut laisser tomber ça. Ça n’a aucune importance ».

La balle est désormais dans le camp des plaignants.

À suivre…

Mouctar Kalil Camara

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :