Adoption de la loi sur le droit d’accès à l’information publique : Une « avancée significative » selon le Syndicat de la Presse Privée

Réunis en plénière ce mercredi, les députés de la 9ème législature guinéenne, ont amendé, puis adopté, la loi sur le droit d’accès à l’information publique. Interrogée par la rédaction d’Actujeune, la Secrétaire générale du Syndicat de la Presse Privée de Guinée (SPPG), Djaraye Guirassy salue l’initiative et dit trouver cette adoption comme une « avancée significative ».

« Le pays a fait un grand pas en mettant en place cette loi, nous nous en réjouissons. C’est une  avancée significative et je pense que cette loi va permettre désormais aux journalistes guinéens d’avoir accès aux informations publiques. C’est le lieu même de remercier les associations de presse qui se sont battues pour que cette loi puisse être une réalité dans notre pays », a salué la Secrétaire générale du SPPG.

Rappelant que la Guinée a toujours été confronté aux problèmes liés à l’application des textes de loi, Djaraye Guirassy estime que si « on a jugé nécessaire d’adopter une loi, elle doit être appliquée à la règle ». Puis de poursuivre : « Nous voyons que dans notre pays tel n’est pas le cas. En tant que journaliste, nous devons faire en sorte que les lois soient appliquées dans les règles de l’art. Nous devons amener la population à adopter le civisme, à respecter les textes de lois parce que, c’est à nous les guinéens de valoriser nos textes et lois. Nous journalistes, devrions nous battre afin qu’il y ait une garantie par rapport à l’application de cette loi ».

Reste à savoir, si cette loi, une fois promulguée, va ouvrir largement la porte aux journalistes pour pouvoir accéder librement aux informations publiques. 

Avec Actujeune

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :