Adoption de la loi ‘’Droit d’accès à l’information publique’’ : « Les citoyens seront désormais mieux informés sur l’efficacité et l’efficience de l’action publique »

Avec pour objectif de garantir le droit d’accès à toute personne physique ou morale à l’information publique, les députés de la 9ème  législature guinéenne ont adopté à l’unanimité la semaine dernière, le projet de loi sur le droit d’accès à l’information publique.

Dans un entretien qu’il a accordé à notre rédaction, Moussa Ibn Conté, président du comité de suivi de ladite loi, salue à juste valeur une volonté politique qui, dit-il, vise à lutter contre la corruption à travers la promotion de la bonne gouvernance.

« Au départ je n’ai jamais pensé que cette loi allait franchir d’abord le conseil interministériel au mieux être à l’assemblée nationale. J’avais beaucoup de réserve voir même très sceptique… Et quand j’ai trouvé la loi qui a été votée à l’assemblée nationale, je me suis dit que maintenant il y a une volonté politique manifeste de lutter contre la corruption, contre la gabegie financière… Avec l’adoption de cette loi, je peux dire désormais que les pouvoirs publics sont déterminés la guerre contre la corruption. Dans l’adoption de cette loi, il n’y a aucun vide juridique, elle est complètement pleine. Car elle prend en compte les préoccupations des uns et des autres : les acteurs de la société civile ainsi que les journalistes, tout le monde y trouve son compte », dit-il.

Moussa Ibn Conté souligne que les citoyens auront désormais l’opportunité d’être mieux informés sur l’efficacité et l’efficience de l’action publique.

« La loi contribuera au renforcement de la confiance dans les organismes auprès des citoyens et des hommes de médias. En plus, un organisme qui communique n’a rien à craindre des journalistes. Mais dès que vous évoluez dans l’opacité et le doute, vous devenez vulnérable. Toute cette transparence peut avoir un effet positif sur l’économie nationale » fait-t-il remarquer. 

Après l’adoption du projet de loi sur le droit d’accès à l’information publique, il reste désormais l’avis de conformité, sa promulgation par le président de la république et sa publication au journal officiel de la nation. Mais pour le président du comité du droit d’accès à l’information publique : « Comme c’est un projet de loi venu du gouvernement, l’espoir est permis que tout ira bien et vite… » 

Mohamed Barry

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!
In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :