Abdoulaye Kourouma tacle à la fois l’opposition républicaine, Cellou et Kabèlè

La tension reste vive en Guinée et plus particulièrement en moyenne-Guinée. Un jeune tué à Labé, des édifices publics incendiés ou saccagés à Pita, Dalaba, et Lélouma. C’est le triste bilan de la deuxième journée de l’appel à la désobéissance civile et permanente lancé par le FNDC pour s’opposer à une nouvelle constitution.

S’exprimant sur cette situation de crise rythmée par des pertes en vies humaines, le président du parti RRD, Rassemblement pour la Renaissance et le Développement déplore le fait que l’opposition républicaine active la crise parce que tout simplement elle profite de ces cas de morts enregistrés lors des manifestations du FNDC.

Dans une interview accordée à kalenews.org, Abdoulaye Kourouma, rappelle: « A chaque fois qu’il y’a eu mort, c’est nous (l’opposition) qui démarchons pour ne pas que les parents des victimes récupèrent les corps…. Ces morts nous permettent de mettre l’opinion sur le dos de l’Etat. Qui prend ces morts comme trophée de guerre ? Mais nous (l’opposition). Pour preuve maintenant lorsqu’il y a un cas de mort, on essaye d’abord de prendre les images à chaud pendant que la victime est train de mourir. Ce sont des instructions données par l’opposition… » Révèle l’ancien membre du FNDC.

« Sinon comment est ce qu’on peut qu’on comprendre qu’un ancien ministre de la sécurité qui à son temps, nous avons enregistré 70 cas de morts, je veux parler du ministre Kabèlè, se retrouve dans l’opposition ? Moins de six mois, il accuse l’Etat d’être coupable ou commanditaires de ces crimes. L’opposition applaudit et qu’elle soit dans l’incapacité de porter plainte contre lui pour qu’il nous dise par quelle manœuvre l’Etat tue ?»sinterroge le président du RRD.

Abdoulaye Kourouma poursuit: « Quand il (ministre Kabèlè) a été limogé de son poste, j’ai dit à Cellou Dalein Diallo que c’était l’occasion pour nous de monter à l’opinion que nous sommes sérieux sur les cas de mort et c’est une réalité. Mais il a dit non à partir du moment où il a quitté Alpha Condé pour rejoindre l’opposition… ».

Mohamed Barry

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :