Abdoulaye Kourouma après son départ du cabinet de Mamadou Sylla : « Je ne suis pas un … »

0
206

C’est la réaction d’Abdoulaye Kourouma justifiant son départ du cabinet chef de file de l’opposition guinéenne. Le président du RRD dit à qui veut l’entendre qu’il a volontairement décliné l’offre de d’El Hadj Mamadou Sylla pour être en harmonie avec sa conscience.

 « J’ai démissionné de ce cabinet pour être en harmonie avec ma conscience. Je ne me sentais pas à l’aise en collaborant avec d’anciens dignitaires du pouvoir. C’est pourquoi, j’ai décliné l’offre de Mamadou Sylla parce que je ne peux pas être en harmonie avec ma conscience et avec moi-même. Mieux, je ne suis pas en mesure d’appartenir à la même équipe que certains comme Mamadou Sylla, Fodé Bangoura et les autres anciens dignitaires du pouvoir ».

Plus loin, le président du RDR précise également : « Son départ du cabinet du chef de file de l’opposition est lié à une question de morale, de dignité et de conviction. On se connaît qui est qui dans ce pays et qu’on connaît les agissements et comportements de chaque leader politique. Aujourd’hui au sein de ce cabinet, il y a une question de sincérité, d’honnêteté, d’engagement et d’amour de ces conseillers vis-à-vis du pays. En ce qui me concerne, moi je ne suis pas un démarcheur des fonds de l’Etat… »  

Quant à la capacité du chef de file de l’opposition guinéenne de conduire le pays vers une décrispation politique, Abdoulaye Kourouma, indique : « S’il veut parler vraiment de décrispation politique, alors qu’il dise la vérité au gouvernement. La décrispation politique dépend du gouvernement car c’est l’Etat qui a restreint toutes les libertés publiques. D’abord c’est seulement en Guinée où le chef de file de l’opposition dit à son cabinet que le président de la république est très content de nous ».

Mohamed Barry

Laisser un commentaire