11 octobre : La FIFE GOUD célèbre sous le thème “Je m’engage pour l’émergence de la jeune fille en Guinée’’

Le 11 octobre est la date de la célébration de la journée internationale des droits de la jeune fille. A cette occasion, l’ONG Fille-Femme pour la Gouvernance et le Développement (FIFE GOUD) a organisé dans la commune de Matoto une conférence débat sous le thème ” Je m’engage pour l’émergence de la jeune fille en Guinée.” 

Cette rencontre qui a connu la présence des autorités communales, des institutions et de l’honorable Domani Doré est de montrer aux filles d’où se trouvent leurs droits : « Nous nous sommes obligés ici aujourd’hui avec toutes les filles membres de l’ONG, ainsi que les autres filles de la commune de matoto, c’est pour venir célébrer la journée internationale qui a été dédiée à la jeune fille, qui a été déclarée le 19 décembre 2011 par rapport aux droits des filles dans le monde. Donc, c’est pour cette occasion que nous sommes là, pour pouvoir célébrer cette journée, mais pas faire du Mamaya, mais montrer aux filles, qu’elles ont des droits, qu’elles doivent réclamer et qu’elles doivent aussi s’engager pour que leurs droits soient respectés », explique Saba Seny Tonamou, présidente de l’ONG.

Pour sa part, honorable Domani Doré députée à l’assemblée nationale invite les filles à l’étude : « Une jeune fille instruite apporte doublement à la société. Parce qu’au-delà de sa famille, elle permet à d’autres familles qui l’accueilleront en tant que femme accomplie à prospérer à travers l’instruction. C’est pourquoi je vais vous demander de toujours écrire quelque part là où vous pouvez le lire à chaque jour. Il faut que j’étudie, il faut que j’ai accès à l’éducation, il faut que je sois une femme leader »,  lance-t-elle.

En sa qualité de partenaire, Bangoura Rabiatou Diaby, directrice des programmes de NDI évoque « Le NDI c’est notre partenaire classique, dès qu’il s’agit de femme, de jeune fille, nous sommes là à accompagner les femmes. Nous, nous pensons qu’au NDI ce que l’homme peut faire, la femme peut le faire mieux. Nous pensons au NDI la femme, elle est peut-être plus intelligente que l’homme. Donc si nous investissons sur les femmes, elles pensent mieux que les hommes et peuvent mieux faire que les hommes », précise-t-elle. 

À noter que l’ONG FIFE GOUD a été créée le 19 mai 2016, et depuis cette date, elle a encadré plusieurs jeunes filles dans le domaine informatique, anglais, sport etc…

Mansaré Naby Moussa

In the news
Load More
%d blogueurs aiment cette page :