Violences postélectorales : Le leader de l’UFDG dénonce un acharnement contre son parti

0
441

Quelques résultats provisoires issus des élections communales du 04 février dernier, créent des remous dans certaines localités de l’intérieur  du pays et dans la capitale Conakry. Le leader de l’UFDG dit constater avec preuves à l’appui qu’il y’a détournement du suffrage de ses militants dans la plupart des communes du pays où les listes de son parti ont remporté. Plus loin, le président du principal parti de l’opposition évoque un acharnement contre sa formation politique, ses responsables et militants.

A Linsan, El hadj Cellou Dalein Diallo informe que les responsables de son parti sont arbitrairement incarcérés à Kindia : « Après le dépouillement lorsqu’ils se sont rendus compte que nous avons gagné, des boutiques ont été vandalisées en pleines nuit et incendiées, des domiciles ont été attaqués et pillés. Lorsqu’ils ont fait appel aux forces de l’ordre, ils n’ont arrêté que les cadres de l’UFDG qui sont aujourd’hui incarcérés à Kindia. Comment est-ce que des personnes qui sont satisfaites de leur victoire soient considérées comme responsables de ces crimes ? »,  s’interroge-t-il.

A Dabola, la sous-préfecture de Kalinko a enregistré 5 morts, dénonce Cellou Dalein Diallo. « Il y’a 80 qui sont détenus et incarcérés à Faranah et une soixantaine à Dabola car il n’y avait plus de places dans les prisons de Dabola. On a enregistré 5 morts la plupart issus des rangs de l’UFDG » rajoute-t-il.

Enfin à Conakry, Cellou Dalein Diallo notifie que le domicile d’un de ses cadres est détruit : « Plusieurs de nos délégués à Conakry ont été arrêtés, certains ont été libérés tôt ce matin (mercredi) et d’autres hier (mardi) dans la soirée. Hier les forces de l’ordre et de sécurité ont tiré à bout portant sur un jeune à la carrière. Aujourd’hui ils ont investi la maison d’un cadre de l’UFDG à la carrière ».

Face à la situation, le leader de l’UFDG précise que le parti ne reculera d’un iota. Précisant qu’il faudrait que la démocratie soit en Guinée comme dans les autres pays.

Hassatou Lamarana Bah

+224 623 125 205

kalenewsorg@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*