Violence contre les journalistes: les associations de presse ne lâchent pas prise

0
664

Les journalistes des médias privés ne baissent pas le bras. Ils sont en conclave ce mercredi avec leurs avocats, au siège de l’URTELGUI, Union des Radiodiffusions et Télévisions Libres de Guinée, pour l’identification des journalistes victimes de la barbarie des agents de l’escadron mobile No 3 de Matam. C’était le 31 octobre dernier. Une quinzaine de journalistes ont été blessés, leurs matériels détruits délibérément par des gendarmes.
Les jours à venir, les associations de presse comptent porter plainte contre le haut commandement de la gendarmerie nationale. D’où cette rencontre de l’URTELGUI .

Affaire à suivre !

 

LINCOLN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*