Victoire de la Guinée contre la Centrafrique : « Il faut tirer le bilan de ce résultat pour bâtir un grand Syli »

0
61

Le Syli national a fait l’essentiel ce dimanche 9 septembre au stade du 28 septembre de  Conakry face à la République Centrafricaine (1-0). C’était au compte de la 2ème journée des éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun. Mais pour bon nombre d’observateurs, beaucoup de travail reste à faire pour régler  certains soucis tactiques et techniques de l’équipe nationale.

La Guinée de par sa victoire contre la Centrafrique totalise 6 points et occupe désormais la première place de sa poule devant notamment la côte d’Ivoire (3 points). Certes une victoire importante pour le Onze national mais pour Harouna Icrami Camara, cadre technicien et éducateur à la FIFA, beaucoup de chose restent à faire pour palier aux problèmes tactico-techniques auxquels est confrontée l’équipe nationale.

« La notion est que une fois qu’on a le ballon au 6 mètres,  doit s’en suivre  l’écartement sur la ligne de touche des deux défenseurs latéraux pour qu’il y ait une solution de passe. Le jeu étant écarté, cela aurait forcément permis aux milieux récupérateurs de fournir plus de solution de jeu en profondeur. Aussi, l’occupation rationnelle du terrain se faisait désirer », explique l’expert.

Sur le plan du secteur offensif, l’entraineur de l’académie de Football de l’ASPTT de la Martinique, souligne : « Notre avant centre Kanté devrait rester au point de fixation entre les deux défenseurs centraux de la Centrafrique. Du fait qu’il décrochait trop vers le milieu du terrain, cela gênait Naby Keita ‘’Déco’’ d’exprimer son talent. Fixer d’un côté et renverser de l’autre côté en passant par le dédoublement de nos latéraux aurait aussi contribué à une bonne animation offensive à partir du moment où le Syli est en position de possession, de conservation, et de progresser », indique Harouna Icrami Camara.

Cependant, pour interlocuteur une équipe en construction pour sa première sortie avec un nouveau coach et des nouveaux joueurs qui faisaient leurs baptêmes de feu, cette victoire contre la Centrafrique était impérative pour le Onze National. Ainsi soutient-t-il, « Une fois qu’on arrive à régler ces petits détails, le syli va monter en puissance ».

Autre chose : « Le syli doit revoir son animation offensive aussi l’occupation rationnelle du terrain en longueur et en largeur. Ceci quand on perd le ballon et quand on est en possession, l’alignement en bloc des trois lignes (défense- milieu- attaque) doit être compact. Sinon, une bonne ossature du Syli est entrain de se construire. Il faut  tirer le bilan de ce résultat pour bâtir un grand projet d’un grand Syli national », a  fait savoir Harouna Icrami Camara, porteur du projet Intitulé ‘’Projet du Programme Educatif National de Football Guinéen (PENFG).

Mohamed Barry, 224 624 39 57 84

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*