Toastmasters Guinée : Se former à l’art de la parole

0
238

Tenue ce Dimanche 15 Juillet 2018 dans un complexe hôtelier de Conakry, de la session du nouveau mandat 2018 – 2019 de l’organisation du toastmasters en Guinée. Il s’agit de  la plus importante association mondiale dont le but est de faire de la communication orale efficace une réalité à l’échelle du globe. À travers des séries de réunions, le toastmasters offre à tous la possibilité de maitriser l’art d’écouter, de penser et de parler. Des compétences vitales qui facilitent la réalisation personnelle, accroissent le potentiel de leader en chacun, stimulent la compréhension entre humains et contribuent ainsi à l’amélioration de la société. La mission d’un club de toastmasters est d’offrir un milieu d’apprentissage positif et aidant dans lequel les membres peuvent développer en toute confiance leurs connaissances en communication et en leadership, ce qui génèrera estime de soi et croissance personnelle.

Le premier club toastmasters de Guinée a été créé en 2013 sous l’initiative d’une employée de l’ambassade des USA. Aujourd’hui membre du secteur 25 regroupant les clubs de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone, dirigé par le toastmaster Mohamed Mouctar Sylla, la Guinée   comprend trois clubs à savoir le Nimba toastmasters club, Tinkisso prestige toastmasters club et Academie toastmasters  club.

Le thème choisi pour cette première session, la parole à travers le lancement du mandat 2018 – 2019 avec deux objectifs majeurs. Celui consistant à faire de la formation des membres le leitmotiv et organiser un concours d’éloquence pour les lycéens dès la rentrée des classes pour permettre aux plus jeunes de tutoyer dès à présent le leadership et le parler en public

Alain Serge Zai, président d’Académie Toastmasters Club estime que  ce nouveau mandat consiste à porter haut les couleurs du toastmasters en Guinée en ouvrant  à plus de formation les membres et les plus jeunes.

« Notre mandat de cette année, ce n’est pas seulement former les toastmasters mais c’est porter haut les couleurs du toastmasters en Guinée. C’est ouvrir à plus de formation les membres mais aller vers les plus jeunes pour leur permettre dès à présent, dès l’école de tutoyer le parler en public et de tutoyer la formation au leadership. Et c’est ce que nous ferons, c’est ce à quoi nous nous attèlerons avec chacun des membres ici présent, avec  les invités qui voudront bien nous rejoindre, avec toutes les personnes que nous rencontrerons, à qui nous aurons l’occasion de parler du toastmasters, qui en réalité est un projet, une idée, un concept qui est devenu aujourd’hui une organisation portée depuis 1905 par le docteur Ralph C Smedley,  et qui a constaté alors qu’il était secrétaire d’une certaine organisation aux USA que les jeunes qu’il coachait avaient du mal a prendre la parole en public, avaient de mal a s’exprimer. C’est comme cela qu’il a décidé de mettre en place un programme dans des clubs d’initiation, des clubs d’échange des compétences, des clubs d’échange de savoir pour permettre a ces jeunes-là de parler en public, de s’exprimer correctement, de s’exprimer aisément » , a expliqué Alain Serge Zai, ajoutant que c’est en 1924 que cette initiative est devenue une organisation.

Pour sa part, Mohamed Lamine Keita, président du Tinkisso Prestige toastmasters club considère par rapport au thème de cette année que la plus grande peur qui existe chez l’homme est la peur de parler. « Pour vous dire que c’est pas du tout facile. C’est pourquoi on s’est dit qu’on va aller vers les lycées cette année. C’est vrai qu’il y’a des concours de débats qui sont organisés dans les universités, ce n’est pas le même format. Là il s’agit de faire des discours. C’est vrai que les débats c’est un peu une forme de discours mais là c’est beaucoup plus structuré. On va aller vers les lycées, on va organiser des concours d’éloquence en mettant en compétitions certains lycées. On espère qu’avec ça, ça va créer de l’engouement au sein des jeunes. Parce que faire un discours ce n’est pas seulement s’assoir et écrire. Il faut d’abord lire, il faut d’abord trouver les mots justes, il faut d’abord se cultiver. Donc cette envie de gagner les emmènera certainement à aller apprendre mieux pour venir présenter leurs discours », a-t-il dit.

Composée de 350.000 membres répartis dans 141 pays à travers le monde, il faut noter que toastmasters Guinée compte 3 clubs avec 25 membres dans chaque club.

Kalenews.org

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*