Pourquoi la suspension des notes de cours au baccalauréat ? Les explications d’Ibrahima Kalil Konaté

In Accueil, Education

Le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation de la Guinée a annoncé ce lundi, la suspension des notes de cours au baccalauréat unique. Joint au téléphone ce mardi 11 avril par notre rédaction, Ibrahima Kalil Konaté (K²) a donné les raisons de cette décision.

La décision est tombée ce lundi au département l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation sur la suspension des notes de cours au baccalauréat unique. Le ministre K² précise qu’il n’y a aucun texte qui réglemente les notes de cours au bac.

« C’est quelqu’un qui s’est réveillé un beau matin pour mettre cette invention depuis 2005. Les textes disent, chaque matière composée est multipliée par son coefficient et le résultat obtenu divisé par le nombre de coefficient de toutes les matières. Donc c’est une injustice si nous mettons ces notes de cours, » annonce-t-il.

Toutefois, le ministre précise que les moyennes annuelles seront utiles pour être candidat au bac. « Il faut préciser que les moyennes annuelles serviront aux élèves à être candidats au baccalauréat. En 2018, si un élève n’a pas 08 de moyenne, il ne pourra pas se présenter comme candidat, » édifie-t-il.

Ibrahima Kalil Konaté rassure que cette décision n’aura pas d’impact sur les élèves, car ils ont trois mois pour se préparer. Il rajoute aussi, que les candidats saluent cette décision du ministère de tutelle pour l’émergence d’une bonne éducation dans le pays.

Hassatou Lamarana Bah / 623 12 52 03

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE