Semaine de la citoyenneté 2017 : S’achemine-t-on vers un sabotage de la deuxième édition ?

In Accueil, Société

La question a tout son pesant d’or. Et comme le dit l’autre l’histoire est têtue. Si l’année dernière, le sabotage de la SENACIP (Semaine Nationale de la et de la Paix) est venu dans le retard exprès du décaissement du budget, pour l’édition 2017 ce sont des personnes tapies à l’ombre à Sekhoutoureya qui se battent pour mutiler les huit milliards défendus par le ministre de la citoyenneté et de l’unité nationale devant le conseil des ministres qui a validé le projet sans une moindre objection avant d’être accepté également par le président de la république. À moins de trois semaines de l’événement, nous avons appris de source sûre que le ministre du budget s’arme de « contrainte budgétaire » comme argument pour revoir à la baisse le budget d’organisation pour n’accorder que la moitié (quatre milliards de francs guinéens sur les huit milliards).

La rédaction de Kalenews.org a aussitôt ouvert une enquête pour comprendre les dessous de table de cette affaire quand on sait que la SENACIP reste l’un des meilleurs projets du gouvernement ces cinq dernières années.

L’idée de réduire à moitié le budget de l’organisation de la SENACIP 2017 vient des manœuvres érigées en centre d’intérêt pour tout simplement jouer sur le budget accordé par gouvernement pour la simple raison que le ministre Gassama Diaby n’accepterait pas de payer des commissions à certains cadres des ministères des finances et du budget comme à l’accoutumée, à chaque opération de ce genre. C’est un cadre non les moindre du ministère du budget qui a préféré garder l’anonymat qui s’est confié à nous en ces termes. De l’autre côté, à Sekhoutoureya, les manœuvriers parlent au nom d’un parti, le RPG qui pourtant ne leur a rien demandé. En approfondissant notre enquête, On s’est rendu compte que ce sont des gens, pour ne pas dire des cadres qui disent qu’ils peuvent organiser cette semaine avec les jeunes du parti. Pour le simple but de soutenir leurs intrigues auprès du Président.

Face à cette tentative de sabotage, des questions restent posées: Pourquoi les décisions du conseil des ministres sont-elles devenues sans valeur ? Comment un groupuscule de personnes peut-il prendre en otage un projet d’envergure national comme celui de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix ? Pour l’heure toutes nos tentatives de joindre le ministre Kalifa Gassama Diaby sont restées vaines. Car on nous a fait comprendre que le ministre est en déplacement. Les jours à venir nous dévoilerons au peuple de Guinée le visage de ces personnes qui se sont données le luxe de saboter la deuxième édition de la SENACIP.

Affaire à suivre !

 

Lincoln

+224 624 901 737

kalenewsorg@gmail.com

 

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE