Pourquoi sauver l’école primaire de Kassa ?

In Accueil, Education, Société

Situées à sept (7) Km de Conakry, les îles de Loos et leurs habitants peuvent être comptés parmi les guinéens les plus abandonnés. Les services sociaux de base y sont absents, alors que plus de dix mille (10 000) guinéens vivent ces terres. Le cas particulier de Kassa préoccupe encore plus. Le chef lieu risque d’enregistrer une entrée scolaire bancale cette année à cause de l’école primaire dont une bonne partie  s’est déjà écroulé et le reste  dans une situation de dégradation poussée.

Créée le 21 Avril 1938 par la Compagnie de Bauxite de Midi, l’Ecole Primaire de Kassa n’a jusqu’aujourd’hui pas connu de rénovation. Elle compte six (6) classes pour un effectif de 887 élèves dont 862 filles, encadrés par 11 enseignants.

Depuis le mois de juin, un des trois (3) blocs [comportant deux salles de classe] s’est écroulé. Sur les six (6) classes, il ne reste plus que 4, qui sont aussi dans un état de dégradation très poussé. Si rien n’est fait, d’ici au moins 1 mois, les élèves de Kassa et ses 7 secteurs ne pourront pas étudier à l’ouverture des classes prévue pour le 15 septembre prochain.

Cette situation qui nous interpelle tous en tant que guinéens mais surtout intellectuels ayant eu la chance de fréquenter l’école et de connaitre le bienfondé de cette dernière, a emmené un groupe de journalistes et d’acteurs de la société civile à mettre en place un collectif dénommé ‘’Sauvons l’école primaire de Kassa’’, afin de permettre à nos enfants, nos jeunes frères d’avoir les mêmes chances que nous.

Tout enfant a droit à l’Education. Faites un geste. Rejoignez-nous.

 

Le collectif ‘’Sauvons l’école primaire de Kassa’’

Join Our Newsletter!

Love Daynight? We love to tell you about our new stuff. Subscribe to newsletter!

Leave a reply:

Your email address will not be published.

*

Mobile Sliding Menu

Alpha DIAOUNE