Santé publique : de graves révélations sur les eaux minérales en Guinée 

0
1283

Depuis quelques années les sociétés de transformation d’eau minérales ont connu un essor considérable en Guinée. Nombreux sont les citoyens qui sont inquiets sur la qualité de ces produits. Selon la Direction Nationale de l’Hydraulique, sur plus de deux cents sociétés d’eaux minérales qui sont sur le marché il n’y a pas plus de vingt qui sont enregistrées.

« C’est quelle eau minérale ça encore ? » Cette question est devenue le slogan de bon nombre de guinéens face à la prolifération des eaux minérales.  Dans les différents marchés de la capitale, il n’est pas rare de voir avec le même vendeur plus d’une dizaine de marque d’eau. Presque chaque quartier de la capitale ou préfecture du pays a une société d’eau minérale qui porte son nom. La plupart des gens y vois un réel progrès.

Cherif est consommateur. « Moi je ne bois pas si ce n’est pas l’eau  de mon quartier. Je ne me soucie pas de la qualité . J’aide mon quartier à aller de l’avant. C’est le sachet qui change sinon l’eau de la capitale a le même gout. »

A la différence de Cherif, bon nombre de guinéens refusent de renoncer à leur ancien fournisseur. Koulako  reste fidèle à sa société. « Je ne peux pas me permettre de boire n’importe quelle eau. L’eau que je bois est reconnue partout. Ainsi je suis tranquille avec sa qualité, les autres sociétés ne m’inspirent pas confiance. »

Ainsi la consommation ne se base plus sur la qualité mais sur l’affinité. Selon les agents de la direction nationale de l’hydraulique beaucoup de ces sociétés évoluent dans la plus grande clandestinité. Le plus souvent ils sont étonnés autant que les autres citoyens face à de nouveaux sachets. Ils se demandent quelle est cette autorité qui donne le droit de vente à ces sociétés dans les marchés du pays, lorsque la qualité de l’eau est incertaine.

Docteur Ramatoulaye DIALLO affirme que l’eau que nous buvons est responsable de beaucoup de maladies. « L’homme doit vivre dans un environnement sain et boire de l’eau potable. L’eau souillée provoque le plus souvent les diarrhées, les vers, même la fièvre typhoïde la liste est longue. Si les citoyens boivent les eaux minérales c’est dans l’espoir d’être épargnés des maladies. »

En plus des problèmes de santé que ces sociétés peuvent engendrer chez la population, les sachets d’eaux sont dans toutes les rues, polluant la nature.  Même l’environnement n’est pas épargné.

Maimouna BARRY pour Kalenews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*